Full text: Littérature (4 (1922), 6)

- 18 — 
Tu t’en vas fatigué homme aux huit cerveaux mâles 
N’as-tu pas un fauteuil en osier sous une arche 
avec des coussins carrés 
rembourrés de plumes de paon 
Douce douce coule Mâtine 
fleur difoliée ou femme assurément 
que j’aime aux yeux curieux aussi 
comme une belle à la toilette 
Un parfum charnu comme un sein 
vole autour de ma longue tête 
Moi alpiniste blanc comme neige 
et pâle 
homme de foi alerte et vive 
je vois trembler des émaux 
et des morts qui étaient drôles 
sont saouls et charment des amants 
des amants qui ont des fleurs 
pleines d’encre ou bien de poussière 
Jacques Baron.
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.