Full text: Littérature (4 (1922), 6)

19 
Je suis véritablement en admiration devant Georges Ribemont-Dessaignes ; il 
soigne son style au point de le faire aimer de tous les idiots servant d’ornement à la 
littérature française, il écrit en ménageant ses effets philosophiques, il met dans 
sa sauce du laurier, du poivre rouge, du piment, enfin tout ce qu’il peut trouver dans 
le vieux tiroir de son arrière-cuisine. Il sert le tout chaudement et attend que ses 
admirateurs lui disent : « Epatant vraiment, extraordinaire, exquis, quel maître! 
Ce plat a toute la finesse de la cuisine chinoise ; peut-être est-ce un peu fort, nous 
avons mal à la langue, mais qu’importe, les vins sont bons, buvons là-dessus, 
grisons nous ! » 
Ainsi le tour est joué, les consommateurs n’ont plus qu’à aller aux cabinets 
tout comme M me Durand ou M. Poincaré ! 
Voyez-vous, cher ami, toutes vos belles phrases, qui ressemblent plus ou moins 
aux boniments de Longuet, sont pour nous dire que tout est une mauvaise con 
vention et que vous êtes un grand philosophe, une « fausse gloire « 
votre ami Tristan Tzara. 
comme dit 
M. Tristan Tzara est un homme prévoyant; il préfère « les fausses gloires aux 
vraies ! » 
Mon cher Tzara, je crains bien que vous ne bénéficiiez jamais de l’une ni de 
l’autre ; parce que quelques hommes se sont amusés avec vous, ce n’est pas une 
raison pour vous croire un personnage qui attire les yeux du monde entier. Vous 
êtes un bon petit truqueur, pas maladroit. Vous avez été une distraction sem 
blable à celles que l’on trouve dans tous les théâtres et music-halls durant les 
entrantes, et c’est tout. 
Il est certain que vous avez encore moins vendu d’exemplaires de vos œuvres 
que Rimbaud ou Lautréamont, de là il n’y a qu’un pas à faire pour arriver à sug 
gestionner nos semblables en leur disant que le petit Tzara est le plus grand de 
tous parce qu’il ne ressemble ni à Napoléon, ni à Wagner ! 
Ce n’est pas mal imaginé pour plaire aux imbéciles ! 
Philippe Soupault flirte avec la bêtise et vulgarise supérieurement Henri Rous 
seau ! Qui aurait cru cela lorsqu’il disait d’une voix frisée et baudelairienne au 
public des Indépendants : « Nous ne voulons plus d’art pendant trente ans. » Main 
tenant il est directeur des Ecrits Nouveaux, il aurait préféré être directeur de la 
% 
Nouvelle Revue Française ou du Mercure de France, mais on fait ce qu’on peut 
Il y a certaines plantes qui donnent une fleur et meurent après, je crois que Sou- 
pault est de cette espèce végétale. 
Francis Picabia.
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.