Full text: Littérature (4 (1922), 6)

. — II est bleu. 
Q. — Pourquoi est-il bleu ? 
R. — Parce que le ciel niche dans (un mot inachevé, indéchiffrable, toute la 
phrase est biffée rageusement). 
La main de Péret remplace celle d’Eluard. 
O. — Que sais-tu de Péret ? 
R. — Il mourra dans un wagon plein de gens. 
Q. — Est-ce qu’il sera assassiné ? 
R. — Oui. 
Q. — Par qui ? 
R. — (Il dessine un train, un homme qui tombe par la portière). Par un 
animal. 
Q. — Par quel animal ? 
R. — Un ruban bleu ma douce vagabonde. 
Long silence puis : Ne parlez plus d’elle, elle va naître dans quelques minutes 
La main d’Ernst remplace celle de Péret. 
O- — C'est Ernst qui te donne la main. Tu le connais ? 
R. — Qui ? 
Q. — Max Ernst. 
R. — Oui. 
Q. — Vivra-t-il longtemps ? 
R. — 51 ans. 
Q. — Que fera-t-il ? • 
R. — Il jouera avec les fous. 
Q. — Sera-t-il heureux avec ces fous ? 
R. — Demandez à cette femme bleue. 
Q. — Qui est cette femme bleue ? 
R. — LA. 
O- — Quoi ? La ? 
R. — Tour. 
On met fin au sommeil de Desnos. Réveil en sursaut précédé de gestes vio 
lents. 
II est à noter que le même jour, avant Desnos, Crevel a repassé par un état ana 
logue à celui du lundi (nouvelle histoire criminelle, toutefois plus obscure : La 
femme sera nue et c'est l'homme le plus vieux qui tiendra la hache. 
Au cours d’un troisième essai auquel prennent part Eluard, Ernst, Morise, 
Péret, une jeune fille qui accompagne ce dernier : M Uo Renée et moi, M lle Renée 
s’endort la première. Elle apparaît aussitôt en proie à une grande agitation et lance 
des phrases haletantes. Elle répond aux questions. Le gouffre... La sueur de mon 
père... Elle m’inonde. La sueur incolore démon père m’inonde (Répétitions, marques 
d’effroi). 
Une dernière tentative donne lieu au bout de quelques minutes à une explosion
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.