Full text: Lits et ratures (4 (1922), 7)

10 
DÂCTYLOCOOUE 
Une idée m’est venue, comme ça, la bouche en cœur, le chloro 
forme sur table : 
Le petit Jésus, sur une vache, est descendu un soir de réveillon 
dans ma cheminée afin de me prendre ce que j’avais dans mes bot 
tines ! Il fut très déçu de n’y trouver que son portrait. Il ne pouvait 
décemment le rapporter, à cause de la Sainte Vierge. 
J’habite à côté du Casino ; pour ne pas s’embêter dans « ce bas 
monde », il faut une mise en scène appétissante, je ne suis pas comme 
les autres, le Tango ne me plaît pas ; les croupes nerveuses sont pour 
tant autant de caresses mais mon cerveau se crispe sur mon sexe ; 
l’idée de jouissance fait briller le cuivre du talent minuscule que j’ac 
corde à mes amis. 
Je n’aime pas les faux passagers de la vie, les femmes qui croisent 
leurs jambes comme les hommes croisent leurs bras, je n’aime 
pas le renversement du programme, les mois pénibles, une étoffe de 
soie que l’ongle écorche, le maquillage, prendre un taxi, une porte 
d’entrée ; mais les fous, l’avenue Henri Martin, minuit, l’eau froide, 
sont mes amis. 
La femme qui se trouve en ce moment près de moi, caresse ses 
seins, les pointes sont rouges ; sur chaque sein il y a un portrait, à 
gauche Foch, à droite le Soldat inconnu. Son ventre est peint en blanc, 
ses jambes en jaune, hélas, elle danse le Tango ! Ses fesses sont prises 
dans une boîte à bougies, le dessus de la boîte est fendu ainsi qu’une 
tirelire, de cette fente s’échappent des perles bleues, je les enfile. Les 
bras de cette femme sont en plâtre, sans articulations, elle les tient 
écartés, en croix. Tout à coup elle s’arrête de danser et je me sens pris 
de vertige dans le silence impressionnant. 
Les lumières s’éteignent, le gramophone joue « Rose », je me mets
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.