Full text: Lits et ratures (4 (1922), 7)

UN DUEL 
A la suite d’un écho du Journal de Peuple, dans lequel notre ami Péret rappor 
tait comment Bénévol trompe le public avec l’entremise d’un compère, M. Georg'es 
Chevalier dit « Georgette », adressa à ce journal la réponse suivante : 
« M. Georges Chevalier connu sous le pseudonyme féminin de « Georgette » 
vient de rentrer a Paris ces jours derniers venant de province en tournées théâ 
trale. Ce matin un jeune homme venait a son hôtel lui rendre visite en lui annon 
cent la nouvelle que Ion venait de publier le moi dernier a son sujet et aux sujet de 
Benevol et Donato. M. G. Chevalier lue cette article et ma toit trouvait cela bien 
rédicule ; il dit tous sinplement : Moi cher Mesieurs je ne connait ni Donato ni 
Benevol, campt aux petit déjeuné du matin cela est faux et n’exite pas dutoux, sil 
j’ai monté sur la scène c’était tous sinplement pour me rendre comte des expé 
riences et non pour servir de charlatanisme au public. 
« Comme vous ditte M. Mesieux ce petit jeune homme aux mœurs spécial 
connue sous le non de « Georgette » encien figurent dans les théâtres, qui mainte- 
nent est devenu artiste propriétaire dun cinéma concert en banlieu de Paris 
remercie beaucoup la personne qui lui a fait cet annonce en croyant peut être lui 
faire du mal : quelle se tronpe. Cela Mesieux lui a fait que du bien. 
V k f ' 
G. Chevalier, 
di « Georgette ». 
D’autre part, M. Bénévol ayant demandé des réparations ou des excuses, Benja 
min Péret s’est déclaré prêt à rencontrer M. Bénévol. Aux dernières nouvelles, 
nous apprenons que Paul Eluard et Louis Aragon ont accepté d’être les témoins 
de Benjamin Péret. M. Louis de Gonzague Frick a décliné l’honneur de diriger 
le combat.
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.