10 
II vint des garçons bouchers aux bras teints de sang 
Des mitrons pâles de la farine qui les saupoudrait 
Et des commis de commerçants de toutes sortes 
Il vint des femmes terribles et portant des enfants ou 
en ayant d’autres accrochés à leurs jupes 
Il vint des femmes pauvres mais effrontées plâtrées 
maquillées aux gestes étranges 
Il vint des estropiés des aveugles des culs de jatte des 
manchots des boiteux 
Il vint même des prêtres et quelques hommes mis avec 
élégance 
Et hors la place la ville semblait morte ne tressaillant 
même pas 
ETOILE 
Je songe à Gaspard ce n’est certainement pas 
Son vrai nom il voyage il a quitté la ville 
Bleue Lanchi où tant d’enfants f appelaient papa 
Au fond du golfe calme en face des sept lies 
Gaspard marche et regrette et le riz et le thé 
La voie lactée 
La nuit car naturellement il ne marche 
Que la nuit attire souvent ses regards 
Mais Gaspard 
Sait bien qu’il ne fa ut pas la suivre 
LA CHASTE LISE 
La journée a été longue 
Elle est passée enfin 
Demain sera ce que fut aujourd’hui 
Et là-bas sur le château enchante 
Nous sommes las ce soir
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.