29 
JL 1 Homme aux yeux clairs - William 
Hart. 
Cet homme qui court et qui lutte s’arrête parfois dans les 
clairières ou sur les hauts plateaux. A la lisière des forêts, il 
jette un regard de mépris sur les plaines. Bercer n’importe 
qui dans ses bras ou tordre le cou de son ennemi. La haine 
est peut-être pour tous les hommes aux yeux clairs la seule 
raison d’exister. 
Mais cet homme est trop franc. Il ignore la joie de vivre 
une vie double. 
Il est bien plus doux de serrer la main de son plus cher 
ennemi que de l’étrangler. 
Les luttes et les corps-à-corps nous amuseront toujours. 
Quelqu’un va mourir. 
A qui le tour i 
PHILIPPE SOUPAULT. 
MUSIQUE 
Les vacances sont finies, premières vacances d’après guerre 
Voici l'octobre et la rentrée. Les concerts vont recommencer. 
Le petit groupe de la rue Huyghens a bien travaillé. Félix 
Delgrange sera content. Il pourra, cette année, faire entendre 
toute la production des vacances : 
Germaine Tailleferre donnera un morceau pour piano et 
orchestre. 
Francis Poulenc ses trois « Cocardes » sur des poèmes de 
Jean Cocteau. 
Roland Manuel, devançant ses camarades, a fait exécuter au 
premier concert Pasdeloup un poème symphonique. 
Arthur Honegger rapportera de Suisse une nouvelle sonate 
pour piano et violon. 
Louis Durey un 2 e quatuor à cordes et des chansons bas 
ques cueillies à Ahusky. 
Georges Auric nous fera une surprise.
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.