Full text: Littérature (2 (1920), 11)

29 
bois verni remplaçant la tête, les bras) sont l'objet de toutes 
les préoccupations de ce peintre. On ne peut douter que le 
<c style » de nos habitations l’intéresse sous le même rapport, 
ainsi que les outils construits déjà par nous en vue de nou 
velles constructions : équerre, rapporteur, carte de géo 
graphie . 
La nature de cet esprit le disposait par excellence à reviser 
les données sensibles du temps et de l’espace. Les rameaux de 
l’arbre généalogique fleurissent un peu partout. Simultané 
ment une certaine lumière orangée apparaît comme une 
flamme de bougie et comme une étoile de mer. Angles dièdres. 
Toutefois Chirico ne suppose pas qu’un revenant puisse s’in 
troduire autrement que par la porte. 
Il paraît que tout ça n’a rien à voir avec la peinture. Mais 
le colosse de Rhodes et le Temple d’Ephèse nous les connais* 
sons.grâce à Philon de Byzance, ingénieur et tacticien grec, 
auteur de traités sur l'art des sièges et la fabrication des ma 
chines de guerre (fin du m e siècle av. J.-C.) 
ANDRÉ BRETON. 
V 
Lucien ‘Descaues - L’imagier d’Epinal. 
L’honneur, l’amour sincère, la fidélité, le patriotisme sont 
parfois des fleurs plus fraîches que le vent : « Plaisirs et tra 
vaux du jeune âge » un certain ton commande aux mouve 
ments du cœur. Les exercices du dimanche font une tache 
claire au bout de la semaine et l’enfant marche vers le soleil. 
On arrive ainsi sans heurt à la mort qui n’est qu’un moment 
à passer. 
Robert Morche - Les Extases. 
Cette même douceur naît à lire certains poètes déshérités qui 
nous retient aux éventaires des marchands de cartes-postales. 
Rien n’a le charme de ce qui nous est interdit : oserions-nous 
jamais peindre ce calicot en habit noir qui offre son cœur ou 
des roses sur un joli fond de nuages ? L’allégorie, le symbole 
nous apportent une tranquillité sans pareille. Comme les 
mots ridicules deviennent touchants si tu les prononces sans 
ironie. Il y a encore des Muses dans les bois, elle marchent 
comme des personnes vivantes sur les tapis de mousse et
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.