Full text: Littérature (2 (1920), 11)

31 
par intervalles. Entre temps nous fumons un petit brouillard 
humide où s’épanouissent plusieurs fleurs inconnues. 
On pense toujours un peu au suicide, pas du tout au lende 
main. Tout de même, comme on est chez soi! Des groupes de 
danseurs bleus tourbillonnent contre les carreaux : la neige. 
Voici les Mille-et-une Nuits qui charmeront nos veillées. 
L’aurore arrivera si vite que nous serons immortels. 
*Paul Morand - Lampes-a-arc 
A la lumière de ces globes, je n’aperçois qu’un spectacle 
vulgaire. Le mobilier ne vaut pas la peine qu’on en parle. 
Les filles qui traînent aux terrasses ne sont ni belles ni 
propres. Quel ennui ! Pour n’en pas perdre l’habitude on finit 
sur un Art Poétique. Le chef d’orchestre se retourne, salue, 
réclame un peu de silence et dit : Beaucoup de bruit pour 
rien. 
LOUIS ARAGON. 
L'héroïne. 
Toujours moins forte de ceux qui l’entourent, elle pleure à 
tout perdre et elle oublie que le désespoir l’amuse. 
Maintenant. Quelle fourrure est plus belle qu’une belle che 
velure? Pourtant, elle garde la bête sur son visage. 
Et ne sourit pas n’importe où. 
A Tristan Tzara. 
L’aube tombée comme une douche. Les coins de la salle 
sont loin et solides. Plan blanc. Aller et retour sans mélange, 
dans l’ordre. Dehors, dans un passage aux enfants sales, aux 
sacs vides et qui en dit long, Paris par Paris, je découvre. 
L’argent, la route, le voyage aux yeux rouges, au crâne 
lumineux. Le jour existe pour que j’apprenne à vivre, le 
temps. Façons-erreurs. Grand agir deviendra nu miel malade, 
mai jeu déjà sirop, tête noyée, lassitude. 
Pensée au petit bonheur, vieille fleur de deuil, sans odeur, 
je te tiens dans mes deux mains. Ma tête a la forme d’une 
pensée. 
(LE MEME.)
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.