J, Baumann 
Voilà 
Et se purifie entièrement au dépôt général en gros. 
Ici les antennes brûlent l’impatience des agences télégr. les rayures appellent les scorpions, 
qui règlent le lavage automate des urinoirs, envoie gratuitement des cigarettes à ceux qui 
en désirent avant le suicide, peach Brandy auréole de tes yeux. Les scorpions enfoncés 
dans les organes y circulent librement, les cadrans annoncent 1 intoxication voilà les saints qui 
jouent la ronde parmi les chaînes, et le saut qui se prépare chez les modèles des peintres, 
dans les pavillons — voilà le fer menace sa chute liquide, la grêle, les dents. Voilà le re 
mède. Extra-fin. 
Voilà
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.