■a 
I 
ille f 
la légion 
<l’li 
L insigne D a cl a qui se porte aussi agréablement 
pouvez vous le procurer en écrivant au secrétaire 
1 enverra contre remboursement cl 
onneur ; ne coûte pas cinquante mi 
Ribemont-Dessaignes 18 
de P résident. 
rancs I vous 
que 
du N 
Dada ; jMl 
le clip 1 orne 
rue 
Hivernent 
onsieur 
y 
Fourcroy, il vous 
£ 
A 
e ci 
rancs avec 
r" 1 
fl 
SECTION 
DOREE 
0> 
<L> 
X 
H 
fl 
Ils ont *“0 
petit matériel professionnel et tout ce qu’il faut pour écrire 
leur hôtel.;Et.|e plus 
; l’esprit moderne*. ils ont monté leur 
Sur un tas de gadoues que remuaient du bout de leur nez quel 
ques beaux michés qui le soir, à l’équivoque, officient dans leurs pra 
tiques incubes, un agent provocateur du même bordel disait : « Ce 
n’est pas moi qui répand ces odeurs. » 
11 pouvait à cette heure, se permettre un chapeau à la Maréchal, ~ 
et prendre ces airs de chérubin. Mâle d’un sens et femelle de l’autre, 
levantin par tous les bouts, il pouvait aspirer au célibat mental, et 
revendiquer une bergerie solitaire. Ce sont les hochets philosophiques 
qu’un César agite nonchalamment à la joue de son épouse qui vient 
de le faire cocu, alors qu’il a remporté la victoire. Celle-ci souvent a ^ 
de mauvaises façons, et à qui lui agite les ouïes à la manière napoli 
taine, elle éructe avec d’aigres relents. 
Afin d’éviter les attitudes analogues à celles des nymphes prises 
en flagrant délit de plaisir solitaire, cet homme incomparable fit un 
cours de cûisine et récita le chapitre Bœuf à la Mode. Et tous les 
fouille-merde d’alentour, que leur emploi eut dû détourner de l’amour 
de la cuisine à cause du souvenir malodorant, sentirent enfin leur 
courage darder une langue de serpent à lunettes. 
Et avec leurs dents gâtées, leurs ongles de prêtres arméniens, leurs 
viscères blanchis par une trop longue immersion dans les humeurs 
bénites, ils découvrirent leur nudité hideuse. Semblables à des mères 
gigognes descendues de Saturne, moitié bec, moitié croupion, ils 
accouchèrent sur place de cubes qui extrayèrent leurs racines, les 
quelles montrèrent leur cube à chacun, et elles-mêmes solutionnèrent 
sans le secours de nul cheval d’Elberfed leur nouvelle simplicité 
racinienne. 
Et là-haut, sur le fumier, le danseur calculateur proclamait l’exis- 
tçnce indéniable de l’Arôme, de la Saveur, et de la présence réelle 
A 
de Dieu dans la sauce. 
Vi 
<v 
o 
* i 
H 
un ami sérieux qui est à la Bourse. Ils ont 
Os 
O 
étonnant est que, poussés par jj 
petit commerce de cuisses en coopérative. Le monsieur serieux 
coopérative font des échanges en pensant que des poules nouvelles sont 
signe de prospérité dans leur salon. Et le politique qui a élu domicile 
Oh 
u 
et la C 
/ * 
V> 
fl 
<u 
<D 
fl fl 
P 
au haut du fumier cherche à savoir si, en définitive, il sera prostitué 
fl 
fl 
O) 
O 
fl 
ou entremetteur. 
H 
Oh 
O 
La prostitution de soi-même rapporte plus que l’entremise pour 
celle des autres. La première donne l’argent et une certitude bour 
geoise ; la seconde rapporte nettement la gloire. Mais à ne pas donner 
la même direction à ses deux pieds, on gagne une démarche cagneuse. 
Il est vrai que c’est déjà une signe de personnalité. 
L affaire est manquée parce que la nouvelle religion est trop 
triste. Une messe noire se dit entre les jambes d’une jolie femme. Ce 
n est pas parce qu’on appelle à la rescousse les grandes vedettes 
sorties du boudoir mélancolique du monsieur sérieux qu’on a l’illusion 
d un beau ventre où étincelle un ciboire. Ici, on ne voit même pas 
les vergetures de la vieille catalasse qui a tant servi. 
U 
P 
fl 
O 
O 
fl 
fl 
r-< 
fl 
fl 
P 
\<y 
n> 
s(D 
fl 
U 
fl 
U OJ 
P 
fH 
V 
P 
vi 
<V 
P 
<L> 
fl 
Quelque chose de printanier pour le moment attire la foule autre 
jeune vierge désossée qui crache des pépins de citron 
en plein visage du spectateur afin de voir s’il poussera un citronnier 
dans son oreille sale. C’eut été une 
fl 
fl 
P 
part. C’est une 
\ 
rH 
fl 
fl 
fl 
déesse plus acceptable, encore 
qu’elle se refuse à remplir ce rôle et trouble par avance toute céré- 
0) 
MD 
fl 
O fl 
P' 
morne. 
U 
* 
^ * * 
Un dieu qui nie les dieux. De fait, on ne 
<V 
peut être bien renseigné 
« Nous n’existons 
• H n y a pas de dieux. En tant que dieux, nous sommes des 
fumistes. Nous savons comment on ressuscite Lazare. 
H 
P 
fl 
sur ceux-ci que par eux-mêmes. Voici la réponse : 
H 
O 
O 
> 
pas 
d 
P 
* 
)) 
fl 
* *- 
Qu’y a-t-il donc au fond de tout cela? Est-ce véritablement un 
goût immodéré pour le poisson défraîchi? 
C’est simplement une manière de vivre de putains. Arriver, arri- 
0 
ver, arriver, grâce à son cube. Avoir la poudre, le rouge et l’eau 
chaude qui font vivre. Premier degré. Avoir un ami sérieux. Deuxième 
degré. Avoir son hôtel. Troisième degré. Et cela mêlé de stupidité, 
de rosseries, de lâcheté. Les épingles à chapeau dans les yeux, les 
coups de pieds dans le bas-ventre, au besoin les maladies conta 
gieuses, le tout imprégné d’un parfum intersexuel, qui envahit les 
pâmoisons sentimentales, et les extases religieuses. La moins idiot 
ne croit ni à Dieu ni au diable, mais elle connaît Saint Antoine d 
Padoue et 13 à table. Et la plus* grossière, la plus obscène sent entre 
ses côtes pousser l’étrange petite plante de celluloïd : l’Amour. Elle 
parle de l’Amour, le vrai, le pur, celui que codifie le cinéma. 
* 
* * 
_ V • » , ' * V T* / •, ' • ♦ 
Ces messieurs ont cependant manqué leur affaire. Ils ont leur 
fl 
Les paroles de la pucelle bouleversent le tas de gadoues où se 
trouvent tant de souvenirs de la vie d’une grande ville, et dont peuvent 
vivre à leur tour tant de peintres et de poètes. 
La désossé reçoit dans les yeux le nuage qu’elle 
lui plaît d’avoir subitement contre elle l’unanimité des gens honorabl 
de l’Asie et de Montparnasse, de demain et d’avant-hier. Elle a 
aux femmes. C’est ainsi 
rt> 
fl 
fl 
a 
bO 
V} 
<D 
fl 
soulevé. Cela r -1 
a 
«H 
fl 
A 
es 
OJ 
: bd 
4-< 
de la main retournée un geste peu habituel 
qu’elle se fait remarquer dans le monde. 
O 
fl 
O 
a>\ 
dJ 
\<y 
* 
U 
' * 
Mais le véritable drame continue. 
Une voir domine l’ombre : « En vérité, en vérité, ce n’est pas 
1 f ^ d 
moi qui répands ces odeurs ! » 
Et le désespoir d’une mâchoire disciplinée, aux paroles pacifiques 
et vernies, montre un dentier de plomb doré, doré au mercure, dieu 
de l’astuce. - 
0) 
Oh CT h 
fl dJ 
V (ü l ï 
V 
fl 
fl 
H 
rH. 
fl fl 
H 
O 
fl 
fl 
N 
Vj 
U 
G. RIBEMONT-DESSAIGNES. 
<U 
fD 
dJ 
<fl 
fl 
V) 
ne voulez-vous 
? 
Q 
U 
fl 
«M 
«fl 
fl 
dJ 
A 
a 
s. v. p. 
droite, 
a 
VI 
fl 
donnni bonjour. 
dJ 
V 
<u 
anno 
a 
«fl 
% 
vi 
«D 
v> 
Je m’appelle maintenant tu 
Je suis meublée et Maison de Paris 
la physique moderne applique des gâteaux aux tu sais mon cher ami et 
c’est affreux — la physique moderne cache-nez de l’astronomie Nous 
—• donne à chacun la possibilité d’avoir sa physique moderne 
je connais un bonhomme glzgl 
derrière allemand au parapluie zurich 
l’art n’est plus une maladie depuis que j’ai gagné 100.000 francs. 
Maison de Paris, je suis très belle 
bien imprimée 
tous les présidents du Mouvement Dada sont fous, je vous assure 
Monsieur Aa l’antiphilosophe Je-tu tue 
accentue de plus en plus qu’il est sans ailes sans dada 
il est comme il est que voulez-vous? 
il oublie les jambes et la voix dans le lit 
oublie l’oubli et devient intelligent. Quel jeune homme intelligent ! 
vi 
3 
dJ 
CD 
Depuis que je dors depuis que je parle depuis que je 
des fourrures à l’Opéra 
le chemin de la respiration se termine dans un arbre d’où l’on extrait 
1 encre de chine et cela finit toujours par 
fume la cigarette de poils de mort 
le cigare des poumons d’oiseaux abattus 
le consul de l’amour ne fait plus l’amour 35 à 36 
O 
vole plus 
ne 
> 
fl 
V 
PS 
bO 
poème et un dessin 
O 
fl 
un 
H 
fl 
O 
dJ 
fl 
fl 
fl " H 
S G 
Oh ûj 
Conseil à P. S. 
Déjà? 
Assez de phrases-pastilles. Assez de chroniques. Yeux gonflés dans 
la bouche de ventousiste. 
O 
ans. 
H 
fl 
VI 
V5 
O 
fl 
p4 
CD 
4 
* 
Si 
fl 
le train entre dans le gosier, fini l’amusement, me dit Aa, le Monsieur 
a l’oreille gauche, tout s’explique, il n’ose plus mourir, la profondeur 
de l’atmosphère où il vit le rend ridicule et le ridicule n’est pas 
adjectif 
fl 
<! 
«A 
CD 
dJ 
O 
v 
majeur. Il pousse 
laissez-le. Pater Dommi synonyme. 
Cachez-le dans les éponges de votre odorat mis à part. Enregistrer 
iodophorme la puissance des HP 
fl 
fl 
assez 
fl 
v 
O 
au 
réser- 
iVo 
2. 
nouveau gramophone — 
paraît-il. On ne sait pas exactement. J’ai dit tant de 
songes qu’il n’y a plus que des vérités 
ce qu’il y a entre timbre-poste et enveloppe, 
O 
rv 
rs 
fl 
voir 
crache-acide stylo-geste le bain est amer 2 cuillers par jour de baiser 
du St-Saint 
men- 
au monde. On boit le reste et 
Cn 
bO • 
CT 
CD 
là, cherchez, vous 
trouverez Monsieur Aa s’amusant avec ses microbes. Il les 
avec un casse-noisette comme des puces en fer d’étain. Il leur met 
des chemises de nuit. Et enregistre la vitesse des mots parlés à l’heure 
et à la minute. Mais eux, ils ont une montre spéciale qui marche 
beaucoup plus vite que la nôtre et fait moins de bruit. 
fl 
la ouate est blanche indispensable et le dégoût de moi-même très pro- 
n 
<u 
fond 
craque 
fl * 
fl 
O 
on tousse : voilà les cailloux des étoiles le chat est tranquille sur le 
poêle du bijoutier 
sculpture à l’huile servie à 
fl la campagne est une campagne nommée Paysage 
ULJ rH * 
' 1 q moins 
h mais je ne crois pas 
CH 
pas du tout ! 
C^« papa mamah sont des poupées 
Voilà, c’est-à-dire : Zizi de Dada est un jeune homme vraiment intel 
ligent ! 
O 
fl 
fl 
— 
H 
dJ 
v 
CT 1 
v> 
% 
O 
O 
on est tranquille au 
5 
O 
fl 
a 
<D 
en avançant par la méthode des chemins de fer on finira bien par la 
goutte explique-tout joli garçon est toujours bien habillé nat irelîe- 
ment supplément pour les premières somrambule vérifié imaginez-vous 
ma chère j’ai vu une grenouille dans le carburateur et moi j’ai aperçu 
le mouvement Dada perché dans les caravc nsérails du champ de 
fl 
1 
fl 
fl 
• h 
v 
O 
fl 
\<v 
fl 
o 
o 
r! 
rt>\ 
% 16 
J e suis 1 
mars. 
rt) 
Tristan TZARA. 
h 
e premier Dadaïste 
le cornet à d 
•JacoL. 
h 
D adaïste 
CC 
et mon 
est 
ivre 
es 
e 
premier 
ivre 
1 
7 
déclare 
M
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.