SPERME CHEMINÉE 
le fouet des douclies d 
la crotte 
le rideau dans un couvent de f 
Le gigot 
V 
je ne sai« vraiment pas pourquoi ces scenes 
sous 
ans 
CO 
GO 
J 
tient à des 1 
• V 
parcionne aernere 
Le corps des lotions symtoliques 
fait 
Jésus roi de 1 astronomie 
e cœur en reliçf sur sa poitrine 
comme un rutis mont de piété 
e mines. 
ressem 
oques. 
d’ 
J e vous taise 
la toücl 
La mort doit être une ctose exquise. 
suis long. 
îe en vomissant. 
or 
f. 
une croix sur ses 
esses. 
Je 
GO 
P. S. 
er 
1 
GO 
mange une sanguine. 
L liumidité des veilleuses 
lires ptenomenes 
votre clientèle nclie en 
dessert des 1 
file d es liollinés 1 
c 
/ 
/ 
V 
uxures 
gomme le petit J 
JJn calice vêtu de rouge n a pas 1 air. 
Une grosse t 
prit la queue d 
très ennuyée de ce tête à queue 
/ 
es us. 
îumaines. 
la tonne Je mon cœur 
M 
\ 
on peins a 
1 école d 
e medecme 
V 
/ 
GO * 
es oreillers. 
1 
rime a 
sur 
lti 
Calmer queue ma 
mais vous reviendrez tientôt n est-ce-pas l 
7 . . ' 
n est jamais pauvre 
liment 1 
lad î 
un a 
inos 
îe 
GO 
elle se remit à examiner 1 
Un tomme nu 
surtout s il 
a rue. 
CO 
il. 
d 
a per cm po 
Il faut tondir ma cliéne et violer ton fils 
e sominei 
e P. S. 
2 
1 onanisme est une tliéone de gestes 
îdicul 
liauteur 
(Soyons ri 
auprès des c 
/ 
es tout en 
tandelles studi 
pousses 
a cornemuse. 
cpu crispe 
Jeanne d Arc touteill 
J ai envie de 
îeuses. 
r 
V 
e a 
encre. 
Pas de courage pliotograplnque 
lecteur 
vous taquiner 
nos clieveux 
flanctiront d 
es supplices lu 
îen eleves 
• / 
/ 
1, 
pas oeaucoup. 
les noisettes. 
. 1 
j aime 
Je L 
7 
j 
e n ai jamais vu 
pouvant relever leurs jamtes entre leurs seins. 
emmes sous un 
CO 
CD 
3 e P. S. 
e vous en supplie laissez-moi 
J 
je veux vous faire plier les reins 
terrifies allumeuses 
îs louetter 1 
les couvertures 
lectri 
tf d ’ orgues 1 lioroscope des conquêtes 
la rote d une personne 
Pismu 
ices 
fi 
S \ 
M 
s est 
V 
1, 
lnte 
dant 
a elle-meme 
V 
a qui je vais 
es sens. 
A 
pampas 
ronc 
se par 
ifl 
J 
e sou 
e sous 
le cliat 
1 
7 
j éteins 
Francis PICABIA. 
cpu m enveloppe 
a main 
CO 
s 
CO 
\ 
TERRE DE COULEUR 
REGLEMENTS 
POESIE 
les vers suivent les canaux des mottes 
Epingles rouges 
S 
emeur 
des pémclies d 
tal traînées par des taupes 
et rencontrent 
e cris 
sommeil soucieux 
de famill 
d 
d 
1 
L 
V 
es peres 
e 
a poudre aux yeux n est que 
e 
CO 
bled 
il 
Table des valeurs sucrees 
CO 
sa 
/ 
u sommei 
ils craignent 1 éclat du soleil et de 1 
bêcbe également bleus 
m 
a 
bre d 
u soleil 
J 
L 
a 
* 
be des raisonnements est en sold 
y • v 
1 
comme c est 
e sa 
A 
eja 
a pec 
Police d 
e 
vieux 
mutuellement 1 
se ravissent 
esperance 
placent partout des gobelets 
Tu prends ton cœur pour un mstru 
CO 
1 
1 
mouchoir sanglant 
s 
es rosees 
papier vo 
Occupations academiques 
la brebis court d 
Coucbe d 
d 
ment 
e musique 
Les perce-oreilles boivent 
d 
s 
Délicat 
du délit 
corps 
Poïds mort 
écoutent aux portes et se logent 
dans les boîtes à outil 
il 
1 
1 
ans 
es palaces 
CD 
s 
es miroirs 
Qu ai-je à faire d 
fard 
clous de girofle 
eau 
républicains 
Mal angue animal des ncbes bourgeois 
désœuvrés 
Astres 
Tard des sentiments 
André BRETON. 
J 
e mens et je mange 
La vie courante et le ciel 
CO 
Soupirs des meres 
b 
pur 
On ne sait pas d ou vient le vent 
V 
eureuses 
Philippe SOU PAU LT. 
Quel cb arme 
y 
de tête 
J 
r> 
1 
licot 
C est Tristan T 
e n ai pas 
Le temps 
CC 
e ca 
zara 
e pis aller 
me sert 
co 
DADA. 
de nationalité R 
e mot 
oiimame, cjui trouva 
Louis ARAGON.
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.