STE DE MONSIEUR ANTIPYRINE 
t n 
AVENTURE 
LA DEUXIEME 
« 
U JL* U 
(fragment ¥ ) 
» 
Le CerVeau Désintéresse 
Monsieur Absorbtion 
sens tes genoux s’éloigner 
lumineusement 
d’où sort l’obscurité écarlate et parfois la clarté 
et ne regarde pas le médecin qui s’approche avec les instruments 
Le CerVeau Désintéressé 
des pluies pulmonaires par le vautour quotidien du fusil 
vaseline la 
dans le wagon-lit j’ai caressé 
les dimensions sont élastiques et 1 amour à métrés 
lambeaux comme un glacier putride 
notre notre amour pend en 
prends bois tire mets-le knock-out 
Monsieur Antipyrine 
tzaca tzac tzaca tzac tzaca tzac tzaca tzac glisse 
mere 
Oreille 
de sa bouche glissent lentement les crachats 
tu es aimable et mince seigneur 
tes boucles de lumière t’ont enseveli tu sais dans les murs de feldspath 
morceau de malheur 
Oreille 
tire lentement la barque fœtus rouge et criant 
et la femme saute du lit boumbarassassa 
et la femme saute tout-d’un coup du lit boumbarassassa 
et la femme saute du lit boumbarassassa et court avec la lampe entre 
les iambes 
Monsieur Saturne 
forme de lampions 
en 
Le CerVeau Désintéressé 
je ne vous ai pas interrompu mais ça se prononce feeeeeeeeldspaaaaaath 
Oreille 
tu es aimable et mince seigneur 
tes boucles de lumière t’ont enseveli dans les murs de feldspath 
morceau de malheur 
Le CerVeau Désintéressé 
badabà badabà badabcà gorille 
Monsieur Saturne 
retourne au plus intérieur centre 
cherche le plus intérieur centre 
sur le centre il y a un centre 
et sur le centre il y a un centre 
et sur le centre il y a un autre centre 
et sur chaque centre il y a un autre centre 
et sur chaque centre il y a un autre centre 
et sur chaque centre il y a un centre 
sur chaque centre il y a un centre 
Monsieur Absorbtion 
Madame Interruption 
Monsieur Saturne 
Oreille 
Monsieur Antipyrine 
Le CerVeau Désintéressé 
Monsieur Saturne 
le médecin fouille 
Madame Interruption 
sifflet gonflé de citronnade sans amour 
latente compte-courant des heures fidèles avalées par les steppes et les 
grandes lucidités — toujours lisible et flexible — au capital de 100.000 
1rs. — Antipyrine en pyjama laisse tomber le mot gazométrique qu’il 
avait réservé dans les bouts des doigts de son cerveau de laine. Nous 
pouvons affirmer aujourd’hui avec sûreté que des langoustes méca 
niques des pattes d’oiseaux tonnerre des vermillons français et des 
débris de statuettes en faïence et en cartouches peuplaient les circon 
volutions paisibles de ses poumons. Une barbe à stalactites fraîches 
et androgynes entouraient le bassin et la manivelle de sa force amou 
reuse. Du mercure au cérisier la nature déploie la stratégie de 
gammes combatives. Seul rastaquouère dans le pays l’arbre se nourrit 
de son tic nerveux. Le livre ouvert comme un muscle — à la douleur 
gauche stabilise l’heure que nous trouvons en bas de chaque page 
après le repas — chapeau capable précision rigoureux médical martyre 
aimable opprobe pilori 
regarde la pendule qui devient langue 
larme de bifurcation qui te di.ra la température 
Le CerVeau Désintéressé 
nos entrailles sont transparentes comme les protozoaires longs longs 
longs longs longs longs longs longs longs longs 
Oreille 
le médecin court 
arrache brusquement la forme qui est : 
tête de hy pocampe hémorroïde aux yeux appuyés sous la coque frontale, 
l’un grand ouvert comme un ballon et l’autre mi-clos comme le bateau i 
les oreilles respirent raies bouclées ou étendards moudlés, le rire noir 
et large sans dents, les bras sortent des mâchoires l’un est long comme 
une lamproie les doigts tournent moulin à vent sur la partie centrale 
draperie tirée de l’estomac 
Monsieur Absorbtion 
un de 
le reste est opaque 
entre les rails d’un violoncelle crevé nerf de poisson entrecoupé danse 
micoula le plus rusé le plus alerte le plus orthodoxe médecin 
Monsieur Antipyrine 
dadadi dadadi dadadi moumbimba dadadi 
une 
yeux le plus vert coule coule 
arbre 
arbre 
arbre 
arbre 
arbre 
arbre 
Madame Interruption 
les officiers dansent les reines ont aussi le mon dieu dans les reins et 1 
fièvre puerpérale 
Monsieur Saturne 
regarde le contenu de nos 
les fonctionnaires couchent avec les samedis soirs 
l’arrosoir de l’espoir dans une voiturette 
les princes pissent dans les rues 
Monsieur Antipyrine 
on a concentré la lumière en sphères plus blanches que l’étroitesse des 
anges 
les pôles s’éloignent en éllipses pudibondes 
mécanisme du scolopendre 
allez au pays des pédérastes mais prenez les précautions nécessaires 
Le CerVeau Désintéressé 
téléphone il n’y a plus personne plus d’ouvriers plus de concerts il ne 
fait plus chaud il ne fait plus froid les proverbes sont épuisés les sucs 
gastriques sont épuisés les paratonnerres crachent la foudre et les moteurs 
produisent des couleurs à l’huile qui servent de pâtes dentifrices lorsque 
nous nous réjouissons sur les altitudes aristocratiques nous mangeons 
des moustaches d’antilope crions au feu 
a 
W -C. 
rispation sous-matinale 
I 
14. Cette Aventure a été jouée 
été publié dans LITTERATURE N° 
(*) Le début de la 2 e Aventure a 
Festival Dada de la Salle Gaveau, le 26 mai 1920. 
au 
Tristan TZARA 
UN 
JB 
Ménagerie consultée un soir de 7 bre 
Ecoutez, Ecoutez, Ecoutez 
<u 
«0 
La massière tournedos 
l’instinct guttural en bandes Velpeau 
le Paon royal sur chalumeau - soutripique 
et chansons de Bilitis 
on s’en va toujours quand on arrive 
ou on arrive ailleurs — Vibrateur — 
lustrumentiste en beauté du regard 
Eve 
Gigogne usuelle du domicile conjuguai 
Dionysienne— Dilater—Concevoir 
Wisky sans soda à la porte Maillot 
Suc de betteraves isthme en maturité 
Volupté 
Line famille tombe de son cadre 
Scandale patron sans tout voir à l’envers 
Organisme évincé 
Et le cétacé borne familière 
w • 
Sous le masque dada 
Allez donc tout comprendre Monsieur l’Amérique 
Margueritte BUFFET 
<0 
U 
c; 
-Q 
TOUT VA BIEN DANS TOUS LES 
Vitraux de bel avenir 
<0 
6 
«0 
<0 
CINEMAS. 
Qj 
^3 
Le potacolle, c’est la part du clown. Chariot se promène sur l’affichodrome. Sabouche 
'<U 
«0 
. Sa tête. 
c: 
à 
o 
et sesoreilles court-moustachues 
<U 
O 
<0 
S 
<0 
1 tripl 
lauchssement. 
LU inverse 
La belle f 
Proc! uire. 
O 
<u 
e 
app 
g: 
<0 
de Cliarlot. Il lui a seine 
du blé d 
la tête. 
<0 
y 
etnme 
ans 
«0 
O 
<U 
<u 
cj 
«0 
Cuivres. Une nichée de papillons dorés. 
CN 
CU 
Amimere, 
Astraud 
Pack a Lipetli, etb 
V 
cœtera. 
os, 
O 
c: 
Rêves incolores, musique 
d 
<u 
^3 
A 
es reves. 
g: 
c 
OJ 
e0 
Fil 
plats, 
films 
sans aventures et sans d 
/ 
t* 
ms 
films blancs, 
ecors. 
a 
U 
à 
Qj 
1 tripl 
ap pl au dis s ement. Hrmns o j ) alb 
LU inverse 
bxid 
e 
mo. 
mnuv 
U 
<U 
O 
S 
d 
eroulée, aussi incompréhensible qu un a 
lpbabet. 
/ 
prose 
«5 
eU 
(U 
QJ 
--4 
eO 
PAUL ELUARD
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.