26 
pompe de nuages sous l’ovale énorme, brûle le 
caoutchouc, la pyramide poêle pour les proverbes 
marécageux ou clairs dans les poches de cuir. Serner 
prend la parole pour éclairer son 
MANIFESTE dadaïste 
et voilà, lorsque: „une reine est un fauteuil un chien 
est un hamac“ le déclanchement du tumulte ouragan 
vertige syrène sifflets bombardement chanson la 
bataille commence aigue, la moitié de la salle applau 
dit les protestateurs tiennent la salle dans les pou 
mons des nerfs se liquéfient les muscles sautent 
Serner se moque par des gestes, acchroche le scan 
dale à la boutonnière / férocité qui tord le cou / 
Interruption. 
Des chaises arrachées projectiles craquements 
effet attendu atroce et instinctif. 
# 
NOIR CACADOU, Danse (5 personnes) avec 
Mlle Wulff, les tuyaux dansent la rénovation des 
pythécantropes sans tête, asphyxie la rage du public. 
La balance de l’intensité s’incline vers la scène. Semer 
présente à la place de ses poèmes un bouquet de 
fleurs aux pieds d’un mannequin. Tzara empêché 
de lire la PROCLAMATION DADA la salle en 
délire, la voix en lambeaux traîne sur les candélabres, 
folie progressive sauvage tortille le rire et l’audace. 
Répétition du spectacle antérieur. Nouvelle danse 
dans 6 masques énormes et éblouissants. F i n. 
Dada a réussi d’établir le circuit d’inconscience ab 
solue dans la salle qui oublia les frontières de l’édu
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.