PLUIE D'ETOILES 
PIERRE REVERDY 
Pourquoi se plaindre 
La branche du platane sur l'oeil de l'opérateur 
Le mur porte un bandeau 
C'est un tron dans le ciel 
Ou encore un drapeau 
L'air se serre autour du front 
C'est le soir 
La lampe à demi éteinte 
Et les cheveux près du cou 
ê • 4 , . f « _ k » M V I « | » k 
on les divise en deux 
'* • r • * .' V* . s * - ' fi , 
Une tête se penche 
La main vers le milieu 
Les lumières sont rares 
Mais on découvre le ciel sur chaque tache du feuillage 
Quand il pleut 
Toutes les étoiles dans les flaques du boulevard 
jS •» •/« *. *» L I J •*(* • • • * ,•« - / » . ‘ • • I . t. • £ • .• , . » V , *y I, , * • >#i ' 
COLÈRE 
' * .. , * > ' v 
• • . \ % 
r* * » <■ «« f, k ^ t » ». • 
% " * .• • < ( ( *■ 1 r fc 
# » . > •*•» •** | b • ^ 
^ h' - • • • I . •' ■ •* “ S ' r-w. - . • / . > • 
Illustration 
Passe au miroir derrière la cloison 
Il est là 
Traine dans le brouillard 
, -«• -■ . v * C • , " u . f .... , - .. . ' >_ . ' - . v . *• • *o-* „ .• / \ * 
Le rideau palpitant 
La fenêtre crevée 
La tuile se déplace 
Tête ou lune 
on n'a pas le temps d'y trop penser 
Revoir le jour au même 'endroit 
Et sur le boulevard 
un temps 
gais souvenirs qui ne bougeront pas 
Parmi les vieux papiers 
Les lustres de la chambre 
A table 
Il faut vaincre le froid 
Minuit 
Et les autres attendent 
Le bras remue 
La main 
La tête tombe 
Le désespoir s'en mêle 
On n' y croit pas 
-•« 
ê 
53
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.