Full text: Les feuilles libres (4(1922), avril-mai = No. 26)

102 
PAUL ELUARD 
TOUT JVU DANS LA RUE. 
Dans notre époque de voici des coeurs tout est 
transformable en toupidrome. Même les flots blancs 
des longs habits baptismaux dont nous parons nos 
paons deviennent électriques. Nos enfants en naissant 
sont nus et brunis par le soleil nos enfants sont gantés 
de noir e< coiffés de cornettes. Nos amoureux révèlent 
toutes les difficultés. Signe heureux ils avalent leur 
salive et s’installent avec leur chef au bord de la mer 
en attendant le déluge. Nous méprisons leur fatuité 
et la pureté de leurs moeurs. Les négresses sont légè 
rement pommadées de bleu nous effeuillons leurs 
paumes nous séparons notre âge. Nos chiens leur 
flanquent des coups de pied mais personne ne peut 
empêcher que les graminées poussent sous nos bras. 
En vérité : voici des coeurs.
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.