Full text: Les feuilles libres (4(1922), avril-mai = No. 26)

joné^ 
128 ANDRE LHOTE 
On peut dire encore que l’impressionniste enlève les 
objets à leur gangue terrestre, et qu’il les plonge dans une 
atmosphère spéciale dont les éléments sont purement 
picturaux. A sa façon,— qui n’est pas plus mauvaise qu’une 
autre — (qu’on se rappelle ce paysage de Renoir, à « Cent 
ans de peinture française * où il y avait rien, qu'une ombre 
féminine au sein d’une verte fournaise d’herbe dansantes) ; 
à sa façon, il épure, il spiritualise la matière. 
M..Vauxcelles, fougueux défenseur de l'impre s sionisme 
dont il feint de me croire le « tombeur » parce que j’ai osé 
soutenir qu'un peu plus d'intellectualisme chez iVLonet 
l'eût empêché de sombrer dans les brouillards de Londres 
ou dans la mare aux nymphéas, me démontrera que je me 
livre à des rêveries littéraires et que, même si mes ré 
flexions étaient exactes elles condamneraient les cubistes, 
s’il y en avait encore... 
M.ais, que firent donc ces cubistes, avant qu'ils ne 
fussent pourfendus par notre Ubu-critique ? 
Ainsi que le montrent les œuvres que l'on peut voir 
dans certaines galeries parisiennes, le cubiste, lui, n'a pas 
besoin d’un spectacle piquant pour être tenté de peindre. 
Il n'a ni plus ni moins d'imagination que le peintre impres 
sionniste, mais ses facultés d'invention ne jouent que sur 
ses souvenirs. Al’ inverse de ses devanciers, il ne travaille 
à son aise qu’entre quatre murs nus. La vie, trop agitée, 
le gêne dans ses spéculations purement picturales ; sa 
mémoire lui suffit, elle lui fournit un arsenal de formes 
déjà épurées, et toutes prêtes à être soumises à de nou 
velles combinaisons plastiques. Au lieu de demander à 
l’extérieur un choc déterminant un état spécial de sensibi 
lité, le cubiste pur se met de lui-même dans un état émotif 
favorable à la « création pure » ; plutôt que d'être soumis 
au monde des sensations, il préfère être maître de ce petit
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.