Full text: Zenit : revue internationale (6 (1926), 38)

roAHHa VI 
3EHMT 
6poj 38 
Nous voulons nous venger dûment: oeil pour oeil, dent pour dent! 
Nous combattons aujourd’ hui avec des poèmes rebelles, car être 
poètes rebelles, aïdouks-comitadjis en révolté contre la culture, telle 
est notre profession. 
Oui, nous sommes des comitadjis dans la lutte pour 1' émanci 
pation de la culture, qui nous asservit, qui nous tyrannise. Et seuls 
sont grands ceux, qui prrnnent part à la lutte sublime: pour la 
délivrance essentielle de 1’ homme. Seuls sont vraiment contempo 
rains et grands les poètes, dont les vers sont des cris de rébellion 
et de révolté contre la culture. La délivrance parfaite de 1’ ima 
ginaire culture — voilà la libération fondamentale des hommes. 
Dame Europe! Nous crachons sous votre sale langue et sous les 
tabes-plantes de vos pieds pleins d’abscès. Nous lançons les bom 
bes de nos poèmes dans votre hideux ciel européen. Avec les ca 
nons de nos idées nouvelles, nous tirons dans le zénit de la bour 
geoisie en soie. Dans le zénit, et non dans 1' imaginaire nombril 
de dieux — symbole unique de tous les génies a’ Europe. Quoiqu’ il 
s’ agisse de canons et de bombes 
laissons toute politique 
à 
bas 1’ Europe, à bas les guerres! Nous détestons la politique, ce 
crapaud galeux, car il n’ est pas dans notre nature de. faire le 
commerce d’ esclaves, ni noires, ni blancs. Notre temps et notre 
travail sont des poèmes de rébellion. 
Hourraaaaaah barbares! 
Hourraaaaaah zénitistes! 
Nous sommes frères de tous les poètes barbares sur tous les conti- 
nents. Frères continents, magnifiques frères “barbares — multipliez 
nos rangs serrés. Tendez nous vos mains pures par dessus des 
fils de fer rouillés de la culture, au-dessus de frontières tranchantes 
de la civilisation cannibale. Formons un commun poigne d’esprit 
barbare pour fracasser le crâne hydrocéphale de notre maratre sé- 
cuLire, de notre maratre 1’ Europe. Vous verrez: au lieu d’amour, 
au lieu de pures pensées, il en jaillira un torrent d’idées souil- 
lées de haine éternelle et de servitude. 
A pleine gorge nous jettons des injures à la face de la culture 
n 
est ce pas? Mais 
Europe puant requin! C’ est pourquoi nous voulons enlever le masque 
à tous les mensonges de 1’ humanisme cruel au nom de la pureté 
barbare, au nom du primordial amour barbare. Nous ne voulons
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.