11 
Ces noms si doux ! 
De troupeaux de bergers 
Parfois un guide avec un mort... 
Ni guide ni pasteurs ! 
Une force inconnue m'appelle 
Peut-être la voix de cette étoile perchée sur la dernière hauteur 
Peut-être le désir de voir les espaces qui cachent 1’Europe... 
Quelle glace l 
Ni profil ni face 
La couleur s’est effondrée avant d’y parvenir 
Mon haleine se change en un flot de sang caillé 
Mes lèvres cessent de murmurer une prière 
La nuit comble tout sans combler le vacarme 
Ma montre chante comme une abeille enfermée dans un verre... 
Si c’est la mort je prie celui qui me trouvera 
D'emporter mon passeport et cette photographie 
Et cette mèche de cheveux qui me réchauffe de son dernier effort 
D'adresser tout cela au 229 du Boulevard Raspail à Paris. 
LEONARD PIEUX 
MATIN 
Auréolée 
La tête aux cheveux de satin 
Un doigt levé 
Une pensée 
Comment ne pouvez-vous entendre 
Sur l'oreiller 
Front rougissant 
Tête penchée 
Demain passe derrière 
Et je suis en chemin
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.