NOTE 2 SUR L’ART. H. ARP. 
La hauteur chante ce qu’on parle dans la profondeur. 
La nature est organisée dans sa totalité, cordages du bateau fabuleux vers le 
point de rayons, dans les principes qui règlent les cristaux les insectes en hié 
rarchie comme l’arbre. 
Toute chose naturelle garde sa clarté d’organisation, cachée, tirée par des relations 
qui se groupent comme la famille des lumières lunaires, centre de roue qui tour 
nerait à l’infini, en sphère, elle noue sa liberté, son existance dernière, absolue, 
à ces lois innombrables, constructives. 
Ma sœur racine, fleur, pierre. 
L’organisme est complet dans l’intelligence muette d’une nervure et dans son 
apparence. 
L’homme est sale, il tue les animaux, les plantes, ses frères, il querelle, il est 
intelligent, parle trop, ne peut pas dire ce qu’il pense. 
Mais l’artiste est un créateur: il sait travailler une forme qui devient organique. 
11 décide. Il rend l’homme meilleur. Soigne le jardin des intentions, ordonne. 
La pureté d’un principe me rend heureux, voir au-delà de l’horizontale qui s’élargit 
transquillisant les nouveautés végétales des pays éloignés; floraisons de glace. 
La verticale : dans la sérieuse pensée devant l’infini en sentant la profondeur d’un 
instant devant l’animal. 
H. Arp 
la symétrie 
fleur de rencontre à minuit 
où le vertige et l’oiseau deviennent tranquillité du halo 
et le houblon monte 
la fleur devient cristal ou scarabée, aimant, étoile 
vouloir mener une vie simple. 
Si l’on peut vivre le miracle on a monté la hauteur où ton sang sera l’ordre des 
archanges, médicament d’astronomie, lecteur, — croyance amassée clairement dans 
les cœurs simples — sagesse connaissance. 
TRISTAN TZARA 
STRADE 
questo andare — sempre questo andare 
battere tutte le strade 
toccare tutte le contrade
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.