Le goût est fatiguant 
comme la bonne compagnie 
SAUVE AMÉRICAINE 
n 
L’estomac domino mécanique 
des bedaines brouillard 
bavarde au pas de course poussière 
et subit la sécheresse du sherry en ballon. 
Un radis fantastique se cabre 
en tesson de bouteille 
auprès de la truite téléphone. 
Sur un carnet de poche Zanzibar 
le nu vient sans moyens de transport. 
Cela me rappelle les nœuds de cravates 
seuls en wagon. 
L’escalier tousse avec le bec de gaz 
mes frères ! 
FRANCIS PICABIA 
Bois de E. PRAMPOLINI 
CO CO CO 
« c c 
CO 
0) 
TJ 
n 
o 
co 
■M 
O 
E 
<U 
T3 
3 
CS 
eu 
JU 
.co 
CO 
co 
O 
<D 
su 
bO 
cn 
S 
Æ 
o 
'+—* 
Cm 
CO 
E 
cS 
•’i 
w 
0) 
n 
o 
CO 
n 
a 
ci 
« 
*C 
CJ 
CO 
jU 
<u 
n 
c 
o 
sont 
co 
CO 
co 
c: 
3 
U 
O 
C/3 
a> 
a 
Ils 
'CS 
S 
„SIC” 
(Sons idées couleurs) 
Revue d’art et de littérature 
Directeur : P. A. Birot 
Paris, 37 rue de la Tombe-Issoire
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.