Full text: Antoine Pevsner, Georges Vantongerloo, Max Bill

Vl’anatomie, elles menent ä la chimie de la peinture et aux principes de la 
matiere colorante, & lutilisation de nouveaux materiaux. 
Mais les principales inventions de l’&poque italienne concernent l’art seul de 
Ja peinture. L’acad&misme de la sculpture et de l’architecture se manifeste, et 
pour longtemps par l’application des principes de P’art grec: c’est la meme 
facon de traiter les materiaux, de frapper et faconner le marbre en bloc. Pour 
les grands maitres de la Renaissance italienne, comme pour les Egyptiens, la 
masse compacte et le volume spatial sont inseparables. 
Cependant l’italianisme impose l’art italo-antique dans la statuaire et l’archi- 
tecture, en France, en Hollande, en Espagne pendant trois siecles. 
C'est la fin du sitcle dernier qui a vu la premiere r&action serieuse contre 
l’italianisme. Les impressionnistes et Cezanne, r&volutionnaires de genie, rom- 
pent brutalement avec la tradition, qui plagait l’art moderne en Etat d’inferio- 
rit& A Vegard de Part ancien. Cezanne le premier, s’engageant dans une voie 
nouvelle, recherche l’analyse g&ometrique et constructive des objets’ et donne 
au cubisme, puis aux gEnerations suivantes, un enseignement capital pour la 
creation de nouveaux Elements plastiques. 
Les gigantesques constructions du monde moderne, les prodigieuses d&cou- 
vertes de la science ont change la face du monde, tandis que les artistes ap- 
portaient des conceptions et des formes entitrement nouvelles. 
Une revolution s’est impos&e dans les arts et dans les esprits — elle d&couvre 
un nouveau monde A peine explore. 
Ainsi nous sommes-nous trouves, Gabo et moi, achemines vers de nouvelles 
recherches dont l’idee-guide est l’essai d’une synthöse des arts plastiques: pein- 
ture, sculpture et architecture. 
Nos principes, publie&s sous forme de manifeste, au temps de notre jeunesse, 
en 1920, 4 Moscou, sont demeur&s & la base de nos travaux. Les voici: 
«1. Pour repondre A la vie reelle, Part doit se baser sur deux €l&ments fon- 
damentaux: l’espace et le temps. 
2. Le volume n’est pas la seule expression spatiale. 
3. Les €l&ments cinetiques et dynamiques peuvent permettre l’expression du 
temps r&el, les rythmes statiques n’y suffisent pas. 
4. L’art doit cesser d’&tre imitatif pour d&couvrir de nouvelles formes.»
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.