Full text: Jeunes peintres Français et leurs maîtres

PROBLEME DE LA FORME 
SENS DE L'’'HUMAIN 
* 
PROBLEME DE LA COULEUR 
LE GROUPE « FORCES NOUVELLES » 
pe GROUPE « FORCES NOUVELLES». Et 
T d’abord Jean Lasne « disparu » (1941) I était 
JEAN LASNE né à Bolbec, le 7 octobre 1911. Il avait été 
employé des Postes. Il avait obtenu. en 1836, 
le prix de Rome en liberté. Il a peint, dans 
un registre des plus humbles, tour à tour des 
scènes dramatiques avec des personnages qui 
Ï ne sont pas sans évoquer l’allure des héros 
ROBERT HUMBLOT de La Fresnaye, et des villes imaginaires et 
toujours désertées, dont la noble architecture 
GEORGES ROHNER donnait à l’homme des leçons. 
l Autour de Jean Lasne, Robert Humblot, 
Georges Rohner, Henri Jannot, Claude Ve- 
nard forment une équipe homogène sous le 
HENRI JANNOT signe de la pureté, du dessin implacable, des 
couleurs franches. 
Nous l’avons dit: ils ont d’abord fait le 
vide dans leur esprit. dans leur cœur. Comme 
au tir forain ils ont cassé la pipe aux senti- 
ments. Mais ils sont prêts à répondre aux vœux d’une époque qui, lasse des expériences 
techniques et esthétiques, exige que l’œuvre d’art ait une destination. Devant un enfant 
mort qui se disloque comine un pantin, voici les femmes qui ordonnent !e clair-obscur de 
leurs gestes désespérés. Les laboureurs dans les champs n’ont plus peur du ridicule. 
L’équipe, au début. ne comprenait que Jannot, Humblot et Rohner. Ils travaillèrent 
ensemble pendant dix ans, firent les mêmes voyages, connurent les mêmes impressions. 
Jean Lasne était venu se joindre à eux. mais n’était pas encore délivré de certaines influences 
surréalistes et cubistes dont l’équipe Forces Nouvelles s'est avant tout. affranchie. Lasne 
devait. d'ailleurs, avant la guerre se séparer du groupe. Chacun de ces peintres a sa manière 
sans doute, mais tous sont liés par le même idéal de construction et d’équilibre, par la même 
obéissance à quelques lois simples qui ont servi de tous temps à organiser une surface 
picturale 
CLAUDE VENARD 
Certains peintres ont parfois exposé avec le groupe « Forces Nouvelles », sans faire 
partie de l’équipe, dont ilenrit Héraut. peintre et critique d’art qui a donné au groupe son 
étiquette. C’est le cas de Claude Venard qui est venu directement du cubisme à sa forme 
actuelle d'expression. dont l’esprit de pureté a des affinités avec l'idéal de « Forces 
Nouvelles » 
JEAN BAZAÏÎNE Non loin des pionniers de « Forces Nou- 
velles », Jacques Bazaine a groupé d’autres 
peintres qui se sont imposé la même disci- 
pline: Bazaine par l’abstraction, Pignon, 
PIGNON Estève par des moyens dramatiques. Il n’est 
pas de doute que c'est parmi ces peintres et 
ceux de « Forces Nouvelles » que la France 
ESTÈVE trouvera les peintres capables d’exprimer 
l'idéal où elle trouvera sa rédemption. 
A6
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.