Full text: Zeichnungen französischer Meister von David zu Millet

Dessins frangais de David a Millet 
Le temps qui passe ne fait, je crots, que confirmer de par le monde 
P’estime des connaisseurs pour la part qui revient a4 la France dans 
Part du XIX: sitcle. De tous cötes s’organisent des expositions qui 
s’efforcent de mettre en Iumitre tel ou tel aspect de cette periode si fe- 
conde. Zurich, par P’organe de sa Societ& des Beaux-Arts et de son 
Musee, a depuis quelques anntes pris dans ce concert de sympathies 
une place de chotx. 
La France Iui en est profondement reconnaissante. Pour celut qui 
&crit ces lignes, ses sowvenirs des expositions Corot et Courbet comptent 
parmi les plus agreables d’une vie consacree au service de V’art, II 
w’oubliera jamais V’accueil charmant qwil a trouve aupris des organi- 
sateurs officiels ou officieux de ces belles manifestations, et d’est avec 
Emotion qwil &voque certaines rencontres qui ont donne naissance d de 
veritables amities. 
De Zurich est venue V’initiative de la presente exposition. [’y vois 
la preuve d’un goüt de plus en plus vif pour les qualites qui font la 
force permanente de l’art frangais. Le dessin, peut-&tre encore plus 
que le tableau dont il est souvent V’annonce ou la preparation plus ou 
moins directe, nous touche comme une confession ou une confidence, 
Jailli de la source secröte od s’alimente V’inspiration, il porte, plus 
encore que le tableau Ini-meme, la marque d’une imagination, d’une 
sensibilite et de ce qui, meme chez les plus grands artistes, demeure 
dä V’elat de reve. 
Pour prendre un exemple en dehors de V’&cole frangaise, chez un des 
plus grands createurs d’Emotions qwait connus l’histoire de la peinture, 
my a-t-il pas des moments od l’on se demande si des dessins qui nous 
montrent le genie dans toute sa puissante et indomptable liberte ne 
nous mettent pas plus pres de V’esprit et du caur de Rembrandt que 
ses plus celebres chefs-d’euvre de heinture? Mais, ad peine a-t-on for- 
TI
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.