Full text: Juan Gris - du 2 au 26 avril : Fernand Léger, du 30 avril au 25 mai

ra 
ewe 
Es “ 
“ wad 
ape ws 
mid 
M ” 7. 1 
* ede ‘ TIR TE 3 a" 
! x A Su A 
Lo Cw 
i= Fer 
ne - n 
4, = 
y 2 
Lu es 
2 E 1 BE ) -— +, 
; = 4 “a J =" | 5 
Ce Ry Fo - wt J 
EE z es ow | = LE | A ab = ; - 
I EA x ry gh Lo 7 1 qu 
A . N k r % 
— pe Lo. yr. Ar »& mr 
1911. LEs FUMEURS. 1912. LA FEMME EN BLEU. CI. L. Rosenberg. 
Des montagnes de matières premières pures, de produits manufacturés. Des parcs d'engins, d’instruments, d'outils. L'esprit du peintre guette 
tout cela. Autour de lui, des formes nouvelles surgissent tous les jours. Des volumes énormes se meuvent avec agilité, grâce à une 
série de petites mesures démultipliées. Son œil va du bidon au zeppelin, du caterpillar au petit ressort du briquet à déclic. 
Un signal optique. Un écriteau 
a, -y + à Une affiche. Les escadres d’aéroplanes, Iain ; - 
7m HE Lo ‘ les convois de camions, les bouches 8. 
: À” À 4 © à feu en flûte de Pan, les moteursamé- =; 
. Fu md SB 0 ricains. les poignards malais, les CE PE 
„Au En conserves anglaises, les soldats inter- #7 23 0° 
| 7 _ N nationaux, les chimies allemandes, . 
; i la culasse du 75, tout porte la marque - À 
d’une formidable unité. Tout est 12 € 
: contrastes. Les vaisseaux deviennent 
, invisibles en haute mer à force d'être 
surchargés de couleurs. Le détail pit- 
toresque fait partie d’un ensemble 
° grandiose qui résorbe jusqu'aux plus 
criantes antinomies. Tout cela pour 
le plus grand plaisir des yeux. Le 
cœur dans la poitrine. Et la joie de : 
se sentir vivre et mourir. Voila le 0 i 
sujet : la création de l’activité hu- 7 * 
maine. Il n’a plus rien d’anecdotique, 
. car on n’en peut fixer un detail sans 
en évoquer l’ensemble. Aujourd'hui, 
Léger est maître de son sujet et, 
a qu’il peigne la rue ou l’usine, il n’ou- A 
Ç bliera jamais cette complexe Unité 
i 1-4 née de la guerre, la Puissance d’au- ‘ 
‘ +, jourd’hui, I'Esprit et la Lettre et la Rue ‘ 
; . ©, «+ Profondeur. FRAGT oo 
a a. mm; i Low fi A! 2 
: LM BLAISE CENDRARS. gia fin: E53 
line ns tan on Cee GH 
LC Lal a ie Rm roles (La Rose Rouge.) … Ce weet N > es ail re, 
1912. PAaysace. CI. L. Rosenber- 1913. LES MAISONS DANS LES/ARBRES. 
TG
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.