Full text: Juan Gris - du 2 au 26 avril : Fernand Léger, du 30 avril au 25 mai

| | 2 harmonie picturale nouvelle et un moyen plastique 
F -- de vie et de mouvement, il fallait une sensibilité 
; © Cm artistique qui devance toujours le visuel normal 
ef delafoules. | 
# L’homme libre participe du mouvement de la 
; ' vie, va aussi vite qu’elle, et crée selon son rythme 
} © a identifié au sien. Rien de ce qui a une valeur ne 
Ft, lui échappe. Si Léger s’enthousiasme pour Charlot, 
: da MA aime Georgius (en 1924, avant qu’on ne lui rende 
en 4 2 + justice), les bals populaires, le cirque, le music 
2017 Co : % # hall, les quartiers louches, la vitesse, s’il comprend 
€ > , } m l’Amérique (sur laquelle il a fait des articles remar- 
& | 4 pam. = quables), s'il est un constructeur infatigable, c’est 
u. ; m FF ; Fo mA. Qu’ilsesent en communion avec toutes les possibilités 
= : aE OF — de l'existence universelle, c’est que toutes ces mani- 
CO" NAB festations se rejoignent pour lui dans cette « com- 
. : «49 plexe Unité née de la guerre, la Puissance 
eu 4 EA . d’aujourd’hui, Esprit et la Lettre de la Profondeur. » 
: = y. (Blaise Cendrars). 
; alk SH mr og Tee C’est de cette profondeur que jaillit son œuvre 
dont les divers aspects sont tous également heureux, 
1924. La LECTURE. Cl. L. Rosenberg. puisqu’à côté de nombreuses toiles qui restent, 
indiscutablement parmi les plus belles de notre 
tient, et en donnant à ces lignes de Léger le sens temps, elle compte encore une très intéressante 
qu’elles peuvent avoir, lorsqu’on les applique d’une tentative de cinéma : | 
manière générale, elles se relient à cette remarque Ballet mécanique, l’une des plus étonnantes réali- 
de Jean Van Heeckeren qui va si loin en constatant sations que nous ait donné l’édition moderne avec 
simplement le véritable rôle du fait mécanique les illustrations de La Fin du Monde filmée par 
dans la vie des idées : « l’invention du télégraphe l'Ange N.-D. de Blaise Cendrars, enfin La Créa- 
a contribué davantage au développement de l’inter- 
nationalisme que les théories de Karl Marx ». 
Cette puissance du fait scientifique intimement pi + a 
lié à ce qu’on peut appeler l’aspect spirituel du monde, | meer | ui ' = 
que, consciemment ou inconsciemment, subissent [ | N |= AN ; 
tous les individus, seul l’homme qui la comprend — N + y 
peut, en s’identifiant a elle dans son « mouvement » oo mnie ge LET 
parvenir a la diriger et, en quelque sorte, a la dominer: a we A ST ; 
problème capital d’où va dépendre le sort de l’huma- | i 
nité et, peut-étre de la planéte. ’ ° ; 
Alors que les idéologues, les économistes, les +, 
politiciens ont fait faillite, dépassés par la marche rE e 
toujours plus rapide des évènements et du progrès A ’ ; 
matériel qu’ils n’ont su ni prévoir ni comprendre 
« dans l’ensemble de la vie contemporaine seul, A + 
le poète d’aujourd’hui a pris. conscience de son = : 1 “. 
époque, est la conscience de cette époque » comme = Fo + " 
l’a écrit Blaise Cendrars. Parole qui rejoint -celle i = qi 
de Léger : « Une œuvre d’art doit être significative nai rn — AVAL 
dans son époque, comme toute autre manifestation EC 7 fé PEN 4 
intellectuelle, quelle qu’elle soit. » _ EE … . A "a EM 3 
dans l’univers senti, vu, prophétisé, exprimé, avant 5 ue ‘ oC FEY. 
1914, par Cendrars dans ses poèmes, par Léger 
dans ses tableaux? L’extraordinaire transformation 1924. LA LECTURE. CL. L. Rosenberg. 
accomplie dans la vie quotidienne depuis vingt ans : 
mœurs, sentiments, journaux, publicité avec toutes 
ses modalités (affiches, mannequins, journaux lumi- tion du Monde l’une des œuvres scéniques capitales 
neux, avions-réclame). Spectacles, tout cela n’est-il de notre époque. C’est ce que Max Fontaine, Jean 
pas multiplié, polymultiplié, adapté, le dévelop- Van Heeckeren, Olivier de Carné et moi-même 
pement des nouvelles valeurs et des formes adé- pensions en 1930 lorsque nous écrivions : « Pour 
quates au monde moderne dont les premiers ces qu'on nous comprenne bien, précisons que les spec- 
hommes, et quelques autres, ont su dégager l’actua- tacles précurseurs qui se rapprochent le plus de ce 
lité nécessaire. que nous aurions voulu voir au Théâtre Pigalle, 
La compréhension d’une époque n’est possible sont : La Création du Monde, ballet nègre de Blaise 
qu’à la suite d’une destruction préalable des anciennes Cendrars, décors ‘et costumes de Fernand Léger, 
conventions. Pour trouver la vie, il faut se libérer musique de Darius Milhaud et Reldche, ballet de 
des formules, des dogmes, des habitudes. C’est Picabia, musique d’Erik Satié, spectacles créés, il y a 
aussi ce qu’a senti Léger, et ce qu’il exprimait, quelques années -par les Ballets Suédois, au Théâtre 
trés exactement, ‘ainsi que l’acte-« pur» qui suit des Champs-Elysées ». 
normalement cette libération lorsqu'il disait : « Natu- Fernand Léger, dont l’activité multiple ‘émane 
rellement, pour trouver dans cette rupture de tout directement de la vie est, au-delà de l’art, un homme 
ce que l’habitude avait consacré, une raison à une vivant
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.