Full text: Juan Gris - du 2 au 26 avril : Fernand Léger, du 30 avril au 25 mai

A PAR, à 
—" 
I 
-> 
« 
B 
= 
#08 vi 
AM % 
= 
Be 
_ | Sn 
UL 3 
or “ ; : A 
.. 
ï 
| a oo = 
) or 
#” ci 
pl 
I a 
* @' ; } 
„84 | z 
a Ee 
dy Iz a 2 = à 
2 Ses 1 à 
: > 
@ ee _ 
« = * 
roy 
=? à votre entière disposition, admirablement présentés, composés, constitués d'éléments simples, pro- 
portionnés, dosés selon des recettes variables, pour les besoins de chaque situation définie. Chassez 
la poésie, elle revient au galop. Dans l’œuvre de Léger, elle n’a rien de flou, mais elle existe. 
Après la promenade esquissée tout à l’heure, si vous avez des yeux, vous la trouverez dans un art 
- TI sans fioritures, dans la vie la plus mécanique... 
Lo ... Il est Normand. C’est jouer sur les mots que d’en faire un « homme du Nord », quoique 
© © ® | l’extrême-Nord soit attiré par lui comme l’aimant. Le génie septentrional est bien moins rationaliste. 
© | Tantôt plus rêveur, tantôt plus gourmand de matière, — c'est aux Flamands que nous songeons, — 
© il répugne au caleul exact, à la dure clarté de l’évidence, à la géométrie. La « santé plastique » 
© © - de Léger nous parait 1’éloigner des brumes, des pays de clair-obscur. encore que architecture hollan- 
OO | daise se soit réconfortée de sa polychromie. 
| Regardons les toiles récentes de Léger, tableaux-objets, comme de complets organismes, des engre- 
1 nages de précision. Qu’une dent vous happe au passage, pipe, clé, feuille en fer de lance, et vous 
1 entrez dans la ronde, vous êtes pris. Si vous résistez, rien a faire. Mais tout marche, si vous 
J « marchez ». Notons, d’ailleurs, — c’est le fait nouveau, — qu’une plus libre fantaisie préside au 
A groupement des motifs sélectionnés ; que Léger, désormais, substitue fréquemment aux droites, aux 
angles aigus, des courbes lentes ; que des lignes de points, des contours en surimpression, viennent 
enrichir le vocabulaire du peintre. Epanouissement, floraison de maturité. 
Cet art est loin d’être aujourd’hui le seul possible. Tout, cependant, concourt à le justifier. Et nous 
ne pensons pas que le recul puisse lui porter préjudice. Ses « constantes », probablement seront un 
ere jour vérifiées classiques. Il est trop tôt pour prononcer ce mot. Mais puisque nous nous refusons à 
croire à la décadence de la peinture, de l’architecture. nous parions pour Léger. 
CE fe wy veg PAUL FIERENS 
Fs 
TEC ERE à
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.