Full text: Juan Gris - du 2 au 26 avril : Fernand Léger, du 30 avril au 25 mai

Ce fut la commande de ce ballet par Rolf de Mare tille a la Place des Alpes. Il y eut aussi, cette annee 
qui me valut de faire la connaissance de Fernand la, un beau 14-juillet où pendant trois jours nous 
Léger. avons traîné dans les bals de rue, et enfin abouti à 
Je revenais d’Amérique (1923) le jazz nous Fontenay-aux-Roses dans le jardin de Léger, où 
secouait. J’avais vu à Harlem les vrais jazz popu- Jeanne Léger — Orphée — entourée d'animaux, nous 
laires, frénétiques, sans souci de fignolage artistique. avait préparé un déjeuner magnifique que les Fra- 
Léger lui aussi, pour la création du monde, évitait tellini encombrés d’instruments de musique étaient 
toute miévrerie. Il a recommencé son rideau (je pos- venus partager avec nous, puis, un goûter à Robinson 
sède là l’esquisse si belle) parce qu’il la trouvait «un vint clôturer ces journées claires et gaies. Voila deja 
yeu bergère ». Notre collaboration consistait surtout dix ans !... Cher Fernand, c’est si bon de te retrouver 
1 8 
a manger des tripes a Belleville, a fréquenter tous les toujours pareil, si égal à toi-même, avec ton bel équi- 
bals musettes (qui n'étaient pas encore la proie des libre tranquille, ta souple démarche, ta peinture 
étrangers et des snobs), à goûter des Calvados sur solide et saine qui escorte si bien ton amitié et ton 
les zines des bistros qui vont de la Place de la Bas- grand cœur. 
‘+, 
#7 
FE. a 
.- vr 
my 
* Ar . 
- PE | 
+, 
2 ee - = . 
1927. NATURE MORTE. 
| | 
,
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.