Full text: Schweizerische Städtebau-Ausstellung Zürich 1928

73 
servé aux piétons. On assurera ainsi, dans les villes une plus 
grande sécurité, et une circulation plus rapide. La largeur mini 
male nécessaire au passage d’une auto est de 2,5 m., il faut y 
ajouter 3 m. pour que les véhicules puissent se dépasser. S’il 
s’agit d’une chaussée où l’on circule dans les deux sens, on doit 
avoir au total 11,50 m. Pour le trafic interurbain très rapide, 
on envisage la construction de routes spéciales pour autos. Il 
va sans dire que ces voies de grandes communications seront, 
autant que possible, éloignées des habitations. Tels sont les prin 
cipes formulés depuis longtemps par les spécialistes en matière 
de circulation, et qui figurent en général au programme des 
concours, mais ils trouvent encore trop rarement une applica 
tion pratique. 
Au centre des villes, l’organisation rationnelle de la circulation 
se heurte à beaucoup d’obstacles. On cherchera en général à ré 
duire le nombre des points de croisement, à augmenter la visi 
bilité dans les carrefours, à éviter l’encombrement des boule 
vards principaux, en ordonnant le sens unique, ou en canali 
sant véhicules dans des artères parallèles. Souvent aussi une voie 
ferrée contribuera à décharger les rues encombrées. 
Dans les villes bâties en échiquier, où, les chaussées se coupent 
à angle droit, en d’étroits carrefours, on subordonne le trafic 
des voies secondaires à celui des avenues principales. Puis il 
faut encore organiser la traversée des places. Un tracé rationnel 
des lignes de tramway et la création de refuges pour piétons 
est absolument nécessaire. Enfin, la circulation giratoire à grand 
rayon, est le meilleur moyen de diriger les véhicules, pour au 
tant que d’autres dispositifs ne peuvent être employés. La dé 
centralisation des villes augmente considérablement le trafic, et 
nécessite des tracés spéciaux. Pour éviter l’encombrement du 
centre, il faut relier entre elles toutes les artères rayonnant vers 
l’extérieur par un certain nombre d’avenues circulaires, per 
mettant ainsi de contourner le quartier central et d’en éloigner 
la circulation interurbaine. Le tracé et le nombre de ces voies 
extérieures dépendra naturellement de l’importance de la ville 
et de la configuration du pays. Il importe aussi, pour diminuer 
l’encombrement des rues centrales, de simplifier autant que pos
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.