Full text: Schweizerische Städtebau-Ausstellung Zürich 1928

ZONES DE VERDURE 
La conservation des prairies et des bosquets existants doit in 
téresser au plus haut point, non seulement les autorités, mais 
la population toute entière. Ces beautés naturelles avec leur ori 
ginalité de formes et de végétation, donnent aux paysages un 
charme, que ne possèdent jamais les créations récentes. 
Point n’est besoin d’insister sur l’intérêt qu’il y a de laisser 
libres les rives des fleuves et des lacs; exceptant toutefois les 
emplacements réservés aux constructions qui par leur desti 
nation même, doivent être au bord de l’eau. Dans l’aménage 
ment des quais on ne devra pas négliger, comme on le fit trop 
souvent, tout ce qui procure quelque variété. Il importe aussi 
de sauvegarder sur les hauteurs les points de vue intéressants, 
qui seront reliés entre eux par des chemins verdoyants. Quel 
que soit la position de la ville: à l’extrémité d’un lac, au dé 
bouché d’une vallée, au bord d’un fleuve, sur une colline ou 
dans la plaine, on trouve toujours dans ses environs, une zone 
de verdure naturelle, qu’il est possible de relier aux quartiers 
urbains. Bien souvent, l’heureux effet d’une ville nichée au 
creux d’une vallée, provient en grande partie du cadre boisé 
des hauteurs qui l’entourent. Pour que la silhouette des bois se 
profile dégagée, il faut avoir soin de repousser les constructions 
à une certaine distance de la lisière. Enfin, autant que possible, 
on reliera entre elles, les diverses zones de verdure par un ré 
seau d’avenues verdoyantes. Ainsi l’on pourra se rendre à son 
travail par des chemins agréables. 
On réclame, avec raison d’ailleurs, toujours plus de places ré 
servées à l’éducation physique. Il faut des bains, et des plages, 
des stades, des places d’exercices et de jeux divers. Etant donné 
l’importance des surfaces à aménager, et le grand nombre de 
personnes qui doivent s’y rendre, on doit les distribuer suivant 
un ordre logique et systématique. Un projet de loi allemand 
attribue aux places de jeux une surface minimale de 3 m 2 par 
habitant. Dans le plan d’extension de Karlsruhe, on a réservé 
ys
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.