Full text: Schweizerische Städtebau-Ausstellung Zürich 1928

79 
par habitant, 3 m 2 pour les jeux et 7 m 2 pour les sports. De 
grands terrains de jeux et de sports doivent être prévus à pro 
ximité de tous les établissements d’instruction, comme c’est le 
cas en Angleterre et en Amérique. 
Les cimetières, font en quelque sorte aussi partie des zones de 
verdure. Pour obtenir un bon effet d’ensemble, il faut s’efforcer 
de faire entrer la masse des tombes individuelles dans une or 
donnance générale; telles les façades d’une rue qui, exception 
faite pour les grands édifices, doivent toujours se subordonner 
à l’harmonie générale. Le cimetière d’Herrenhut, où les tombes 
sont disposées par groupes réguliers, non sans variété cepen 
dant, en est un excellent exemple. Des effets de plastique et de 
peinture dans le détail de chaque tombe et dans la décoration 
générale, accentuent l’effet d’ensemble. Dans les cimetières mo 
dernes, la surface totale doit être calculée à raison de 6 m 2 
par tombe. 
Durant la guerre mondiale, la crise alimentaire a poussé nom 
bre de citadins à cultiver eux-mêmes la terre. Il en est résulté 
beaucoup de jardins familiaux qui sont une réserve de verdure 
à l’entour des quartiers urbains. Il faut, dans les plans d’exten 
sion, les organiser avec soins, car ils sont de toute importance 
pour l’état moral de la population. 
On comprend aujourd’hui toujours davantage, combien il im 
porte de réserver des surfaces non bâties aux environs des villes 
et des faubourgs, on en sait l’heureuse influence morale. D’autre 
part, l’approvisionnement en lait et en légumes frais est alors 
plus facile; l’hygiène peut de ce fait être améliorée. C’est pour 
quoi la Cité-jardin de Welwyn près Londres, a eu la précaution 
de s’entourer d’une région de prairies réservées à l’agriculture. 
Le maintien d’espaces libres et verdoyants aux abords des villes 
est de première nécessité. Mais il est souvent fort diffcile de les 
conserver, car on ne peut, dans la plupart des cas, recourir aux 
lois d’expropriation. Pour en assurer la jouissance à tous, il 
faut user d’autres moyens; et c’est là précisément une des que 
stions les plus difficiles et les plus importantes de l’heure pré 
sente, elle vaut la peine qu’on s’y arrête et qu’on passe les plus 
grands efforts pour la résoudre. K. H.
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.