Full text: Exposition des dessins de Barthélemy Menn

œ- V<2 -/J.2.S ojt 
— 1 
Bartkélemy MENN 
Lorsque Barthélemy Menn mourut en 1893, oublié ou méconnu 
de la plupart de ses concitoyens, il était à peu près ignoré par 
ses compatriotes. C’est à peine si quelques artistes, quelques 
érudits, connaissaient son nom en Suisse allemande. 
Six mois plus tard une exposition de près de deux cents 
peintures à l’huile et d’une cinquantaine d’aquarelles et de 
dessins allait préparer la réparation de cette injustice. Le 
compte rendu qu’en donna le journal Le Temps se terminait 
ainsi : « Comme Rembrandt, Barthélemy Menn aimait à se pein 
dre lui-même. Aux heures diverses de sa longue carrière, c’est 
bien son âme identique à elle-même, puissante et rude, dédai 
gneuse de toute mesquinerie humaine, éprise de toute grandeur, 
qui apparaît dans la clarté presque troublante de ses yeux bleus 
au regard ardent, dans les traits accentués jusqu’à sembler 
brusques et durs, dans les plis affinés et encore énergiques de 
la bouche... A voir transparaître ainsi, évoquée par son art, cette 
puissante figure d’artiste et de penseur, on saisit plus encore que
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.