Full text: Französische Kunst des XIX. und XX. Jahrhunderts

8 
les yeux. L’hostilité presqu’unanime qu’ils rencon 
trèrent ne les empêcha, ni de persévérer, ni de se 
développer, ni finalement de s’imposer à l’attention 
des amateurs. Il faut remarquer que le succès qui 
leur vint d’abord, fut exclusivement français. Ce 
sont des collectionneurs français qui permirent à 
ces jeunes gens parisiens d’attendre l’heure de leur 
triomphe, qui fut le triomphe de la sensibilité 
française. Il fallait être français pour les com 
prendre, tant leurs qualités, propres au génie de 
notre race, échappaient aux classifications d’une 
critique purement rationnelle. 
Le retour à la raison, je veux dire à des prin 
cipes généraux d’ordre et de tradition, se produisit 
lorsque le succès des formules inventées par les 
Impressionnistes leur amena des imitateurs. 
Ceux-ci n’avaient ni le génie, ni la grâce. Ils 
abusèrent d’une technique facile du violet et de 
l’improvisation. La réaction devait venir. Elle se 
produisit avec l’influence de Puvis de Cha- 
vannes, avec l’école de Pont-Aven, le 
symbolisme, Cézanne et les élèves de 
Gustave Moreau. 
Puvis de Chavannes avait transmis en 
la dépouillant, en la décolorant, la leçon de 
Delacroix. Systématique et même hiératique,
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.