Full text: Französische Kunst des XIX. und XX. Jahrhunderts

12 
tures mortes jusqu’à obtenir les qualités de gran 
deur et de force qu’on trouve dans Tintoret, dans 
Poussin ou dans Chardin. 
Vers le même temps où nous découvrions 
à la suite de Gauguin l’art de Cézanne, 
Gustave More a u commençait d’enseigner à 
l’Ecole des Beaux-Arts. Cet artiste fervent et 
appliqué, profondément instruit des anciennes 
techniques, chercheur infatigable, idéaliste pas 
sionné, sut donner une culture supérieure à la 
pléiade d’artistes où se distinguent Desval- 
lières, Guérin, Rouault, Marquet, Flan- 
drin, Laprade, René Piot et Matisse. 
Décorateurs, paysagistes, nature-mortistes, tous 
préoccupés de la recherche du style, ils repré 
sentent les Indépendants et le Salon d’Au- 
tomne, avec leurs camarades d’Espagnat, 
Valtat, Lebas que, M anguin, Sue, Mme 
Marval, Friesz, Marcel Lenoir, etc. 
Autour de Matisse et de Picasso, d’au 
tres groupes plus jeunes (cubistes et futuristes) 
sollicitent l’attention et souvent la retiennent par 
des œuvres dont il n’entre pas dans le plan de 
cette trop longue préface d’expliquer l’intérêt, les 
tendances, et la témérité. Ces pages n’ont d’autre 
but que de guider le public, et de l’aider à démêler
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.