Ji . 
H 
If. 
t# « 
gttfl 
1 
- 
I 
I 
f 
£ï 
- 4 
U 
» 
I 
HYPERTROPHIE POÉTIQUE 
Le chien a quitté la maison 
reuts sont malades. 
N 
L 
mais mes pa 
ë 
1 
Le piano est désaccordé, mais mon oncle a 
perdu son mouchoir. 
L’argenterie est terminée, mais il ne reste 
plus de confiture. 
Le poisson est frais, mais ma tante a mal 
I 
f - 
« 
> 
l’œil. 
r* 
; % 
Il faut dire les cabinets sont dans la maison 
et non pas la maison est dans les cabinets. 
La superbe bonne vient d’arriver, mais mon 
père n’a pas été nommé ministre. 
Le bateau n’est pas réparé et la bicyclette 
est dans le lac. 
Les lentilles sont froides 
mon calecon. 
mais je n’ai pas 
If. h 
fJ 
TABAC 
L’Armoire est Tard de dire l’art. 
La piscine a pissé sur Passy. 
Le tabouret est tabac comme tableau. 
Le poireau est poil à poêle. 
L’herbe est hermétique à Erblay. 
La chaise en chêne est chère. 
La pendule pantalon pend du paon. 
La souris soutane sourit sous la table. 
La photographie folliculaire est folâtre. 
Le tapis tapisse la pisse du tapir lazuli. 
La glycine a glissé dans la glycérine. 
1 
FRANCÎS P i C A B 1 A 
HYPERPOÉSIE ITROPHIQUE 
P O 
Maman a vidé la fosse d’aisances, mais elle 
a rempli le verre à dents. 
Le verre à dents est rose, mais papa n’est 
plus constipé. 
L’enfant est constipé, mais la pendule est 
juste. 
La pendule est constipée, mais l’enfant est 
en retard. 
Le retard du train m’ennuie, mais l’aéro 
plane circule. 
L’aéroplane est haut et le sergent de ville 
maintient la foule. 
La foule est noire, mais je vais partir en 
voyage. 
Nathan n’attend tant de temps tentant tant 
de tantes 
té, au thé, tes tétés athés 
V. / 
verte. 
% 
S' • 
9 
/ 
» 
% 
V • 
\ 
f/- 
i 
f 
V 
f 
à fuir. 
de couleur 
* 
Cattawi-Menasse 
FRANC* S PKCB'A
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.