i 
i 
* 
* 
g a a 
3 C G 
Pourquoi payer le luxe de votre fournisseur ou son 
ignorance .' 
f , _ „ T~1 ■ ■— 1 
Pour être tin penseur il faut penser. 
En rêve, 
o 
? 
r 
(fi 
9 
» 
Les bordels font une impression très forte, 
On croirait entrer dans un Conservatoire, 
*4 
v> 
(fi 
» 
o 
o 
w» 
0 
13 
a B 
P 5 
» 
C/> 
~ B ® o # 
Pourquoi payer votre fournisseur où son ignorai: ce ? 
i 
* 
Cfl 
0 « 
s 
* 
I 
I 
Les invalides justifient le cubisme. 
* 
O ou 
O SU 
Das leben ist ein schone abord. 
A 
P 
1 « 
I 
w -, 
v 
* 
» 
Cf» 
» 
I 
1 
» 
l- 
<«! pQ 
<' V* 
& \ 
I ' } ' # * I 
Le pôle positif aime le pôle négatif, puisqu’on vit on 
* 
Pourquoi payer le luxe ou son ignorance ? 
9 gfc 
® ™ » • ♦ • , ^ % 
f » l ■ « _ # * 
• ^ % g 0 | # V 
" p ^ • • *_ 9 | 
A » • • " • 
f ** ^9 • | A 
Tout appel non justifié expose aux poursuites judi 
ciaires et du Salon des Tuileries. 
cfi C 
Q 
» 
d' V. 
aime 
M 
r~ : -. J ■ 
» 
» 
V 
3 
» ' 
» 
A O 
* 
© 
» 
* 
A 
C ç 
» f 
* 
J’aime la bière et les roses trémières 
*0 
» 
a 
r 
p 
( 
•• A 
h P 
» 
t 
-• 
Pourquoi payer son ignorance. 
9 
O 
3 
» / 
* 
9 d 
Un homme en costume d’Adam. 
2. s 
v 
1 
i 
• • 
n. - • -ibis •• 
C 
* 
À: i 
A 
v. 
' 
v 
• ) 
‘4 
C’est ainsi que les saintes images ont une vague 
odeur de fromage. 
Pourquoi ? 
(/> 
n 
9 
3 
Av jj 
(/> 
I t 
A 
• r 
3 
S 
t.i . 
' 
A' : 
V- 
c 
E • 
Ils.-/ i 
c 
w 
vf.' •• V 
« 
P 
vivre en dessous des 
* 
b . 
Les chats sont 
t- chaises. 
> 
V. 
.. 
'•* 
A 
A 
P 
O 
9 
3 
tr 
A 
A ; 
■p 
- -P 
f 
P 
» 
3 
•4 P 
Av c H 
A P 
« 
* 
‘ 
* 
» 
» 
» 
-vous qu’il y a une Adaptation Française? 
S % 
J 
: 
v> 
La vache a du sentiment. 
P 
* 
O 
.n 
> 
» 
s 
» 
1' 
a 
* t « 
s 
: 
\ 
* 
i 
* 
i 
M 
» 
% 
* 
I 
RENE MAGRÏTTË 
i . 
. 
a n <i 
A A A 
a 
E. L. T. MESENS 
n 
? 
t* 
4 
/ 
1 
f 
i 
r 
i 
* 
* 
. 
« 
w /- t* : 
S 
I 
9 
• * 
w. ; 
LES BALLETS 
SUEDOIS DONNERONT 
LE 2 7 PC O VEMBRE 
AU THÉÂTRE DES CHAMPS ÉLYSEES 
I 
* 
» 
> 
» 
» 
* 
* 
• •- 
C c 
J J 
f 
» 
* 
► 
O 
• I 
•• 
• • 
1 4 
1 
* 
I 
BALLET 
* 
» 
/ 
4 
INSTANTANÉITÉ 
* 
EN DEUX ACTES. UN ENTR’ACTE CINÉMATOGRAPHIQUE 
J 
ET LA QUEUE DU CHIEN 
PAR 
FRANCIS PTCABIA 
r 
MUSIQUE 
D’ 
ERIK SATIE 
i 
CHORÉGRAPHIE DE JEAN BORLIN 
Apport 
d 
lu n ett 
i r 
t 
n 
d 
bouch 
quoi vo u 
r 
RETENEZ VOS PLACES 
Messieurs les ex-Dadas sont priés de venir manifester et surtout de crier ; « A BAS SATIE ! A BAS 
PICABIA ! VIVE LA NOUVELLE REVUE FRANÇAISE ! 
» 
té 
99 
Ci 
AU SANS PAREIL 
37, Avenue Kléber, PARIS 
Le Gérant, PIERRE DE MASSOT 
Dépositaire 
99 
Prix : 
N° 19
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.