Full text: La parole obscure du paysage intérieur

piano 
(E. L. v. KNORR - Maientag) 
ngara dans les ports les galères pavoisées et les splendeurs 
couleront dans les ténèbres extérieures 
la porte se ferme derrière nous 
râaga ada 
lilan ada 
ngara ada 
lihah ada 
râaga ada aga les monts se liquéfient 
ada aga en steppe immense 
ada aga en pluie et étain 
la vie est algèbre et les végétaux absorbent le métal 
avec leur sève # ses veines sont des fils subtils de cristal 
sa fibre est platine 
dans la ville la lumière est éteinte# les automates dans 
des camions emportent les cadavres sombres 
la vie est algèbre et ponce et les végétaux absorbent 
bien du métal avec leur sève 
hhah bisturi désert azote bactériologie compas 
cercle 
lilan que fais-tu 
-on ami mon cher ami r ppelle-toi les prairies azurées ' 
rappelle-toi toutes les forêts de lumière # miràge # le Chas 
seur d’Or passait # les grands orchestres éclairaient les sou 
terrains # toute cette flore rêveuse berçait' alors le pâle 
malade et derrière un satin il y en avait un autre et au-delà 
d'une absence il y avait une ivresse 
tu sentiras certainement qu’ au fond du canal quelque 
chose agite les algues foncées 
hhah cercle 
râaga cercle cercle cercle 
ngara tous les microbes courent en cercle tous les hommes 
courent en cercle 
ils se hâtent connue des obsédés et ils ne voient pas 
leur lumière est dans leur course pour la poussée des 
idoles sur le fond irréel 
sang en formation de croix 
lilan mon ami
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.