Full text: La lune ou le livre des poèmes

sur tes petits sein% 
Et le domestique tous les matins 
Leur donne un coup de plumeau 
Henri IV Henri IV 
Allons passe 
Mais tous ces tableaux 
Comment donc les a-t-on peints 
Ils ne semblent pas faits avec les mains 
Comme ceux des peintres nouveaux 
Le salon des chine 
Le salon des bronzes 
Et la salle gothique sombre comme Lan mil 
Allons passe monte l’escalier blanc 
Monte l’escalier gris qui est mort depuis long*. 
temps 
Allons va plus haut et plus loin 
jusqu’au rêve où l’on ne pense plus à toi 
Et d’où tu regardes entre quatre murs 
Les Jours toute la journée 
Ah ah ah ah ah ah m n o p q r s 
Ils ont mis une lourde pierre sur mon sentiment 
et il s’est cru dans un tombeau 
Mais il s’est échappé le lendemain et il est reve 
nu se blottir au fond de moi-même 
Avez-vous une cigarette et que devient la revue 
Sic mon cher ami j’adore votre dernier poème 
Mais je change de place à çliaque vers et je chan 
ge aussi de figure comme des notes de musique 
J’ai donné la forme à mes mains qui l’ont prise en
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.