Full text: Ça ira (16 = 1921, novembre)

108 
Chante le grand vautour qui reconnaît le goût de toutes les cha 
rognes avec dans son bec une immortelle à coulisse et l’effeuille dans 
l’orgeat pisseux des putains de la lune, et crapaud qui fume sous la 
lune à marées de verre à dents explique le caractère du diamant 
reconstitué qu’on achète avec le surplus de 70 tours de sang à la 
minute létiche de celui qui croit aux problèmes ; grand vautour a 
quand il veut aspect petit homme et murmure la source gazeuse 
vertébrale pour les éternuements bourgeois et aussi dans le foie des 
vers luisants qu’il mange parfois pour la lumière de ses oreilles 
vautour rossignol à ailes de soie qui accrochent nuages et tournent 
mites autour du monocle et dit merde à l’amour de Bibi cartésien 
applaudissements qui concilie et réunit pour distillation du vespetro 
les graines rondes et les graines carrées et les graines Dada graines 
grand Sénaçon DADA qui poussent sur les flancs du kilimandjaro m’a 
dit préparateur au muséum. 
Crapand hume et fume et sous la lunette des cabinets et croit que 
les autres ont découvert Monsieur Anus parce que lui le nomme 
Monsieur Saint Jean tout de suite après Dieu et dit une prière de 
moulin épique et porc-épic suppose avoir sur la couenne des flèches à 
pansements de la vertu science à tiroirs pleins de papier monnaie. 
Mais le grand bec de Monsieur de proie le tient par la virilité et 
joue au bilboquet et le courant espoir désespoir allume la platine à 
chansons. 
C’est pourquoi je salue Monsieur grand Vautour qui n’est pas le 
paradis et fait ses œufs dans le rocher non pour l’élevage de poulets 
à cou déplumés mais parce que l’humidité du gazon fait moisir les 
omelettes avec une odeur de fausse charogne. 
Georges RIBEMONT-DESSAIGNES.
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.