Full text: Les feuilles libres (4(1922), avril-mai = No. 26)

90 
JEAN COCTEAU 
Extrait du '* DISCOURS DU GRAND SOMMEIL 
Les chiens qui font lever la nuit 
Me font lever la nuit. Entends-tu Vénus? 
Les coqs chantent. La nuit les coqs tuent. 
L’âne lèche ce qui va naître : les champs, 
Le fond des bois. 
Fontaines de mai, les muguets d’aurore 
En chemise, sur les socs d’incendie. 
Berger, les coqs des Landes chantent. 
Vénus va naître. 
Je suis seul, sans armes, colline de Pâques. 
Voilà mars, le mur des indes, 
Le fond des bois qui me tuent. 
Jean COCTEAU.
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.