— 
36 
d’art, mais on ne tue pas en soi, par le paradoxisme, l’artiste 
vigoureux qui s’est révélé et maintenu par tant de tableaux 
remarquables. 
Que Francis Picabia soit orphiste ou dadaïste, toutes 
dénominations sauvages, que nous importe ! La fiction a son 
utilité. Quand Je grand artiste retrouvera la joie de peindre 
et qu’il produira encore, selon son art, d’autres oeuvres, qui 
songera à lui demander si par hasard il ne serait pas bou- 
dhiste ou autre chose? 
Je forme un souhait en terminant cette étude sincère 
d’un talent qui a droit à toute notre admiration, celui 
d’avoir éclairé ceux d’entre mes lecteurs qui ne connaissent 
Picabia qu’à travers les coupures de presse consacrées au 
mouvement Dada et ceux qui ne veulent le considérer que 
comme tel. Ils s’étonneront un peu de leur ignorance ou de 
leur parti-pris et s’empresseront de comprendre le peintre 
étonnant lorsqu’il offrira comme aujourd’hui quelque réjouis 
sance à notre sens artistique.
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.