Full text: 5(1924), Mars-Juin = Nr. 36 (36)

XXX 
377 
LA FENÊTRE S’OUVRE 
A la maison la fenêtre s’ouvre avec des gestes méti 
culeux. Elle s’amuse à s’ouvrir et à se fermer. On voit 
par la fenêtre de la maison blanche des gens à leur 
fenêtre. On voit aussi que le soleil brille au-dessus des 
arbres des Champs-Elysées. On voit aussi des gens qui 
se coiffent le soir. On voit les étoiles qui brillent. On voit 
aussi les nuages qui se promènent autour de la terre. 
Tout ça par la fenêtre. On voit aussi les éclairages le soir. 
Il faut le soir regarder ce qui se passe par la fenêtre. On 
voit aussi le toit, la maison. On voit tout ce qui se passe 
partout. 
La fenêtre se referme et on s’en va où on veut. 
L’ÉTOILE 
Le soir les saints se promènent dans le ciel ; les 
étoiles brillent. U y a peut-être six mille fois la terre 
dans une étoile. 
Le curé qui prêche : Mes frères ! 
Une étoile a l’air plus petite que la terre mais elle est 
plus grande. 
LES ANGES PENDANT LA GUERRE 
Les anges de la guerre prient. Us prient Marie ils 
prient Jésus ils prient Dieu sur un prie-dieu ils prient 
pour que la guerre soit finie ils prient pour que la 
Grèce marche. Ils prient aussi les Saints 100 fois par 
jour même la nuit. 
Ils prient tout cela au ciel pour la France et pour 
les Alliés.
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.