Full text: Vingt-cinq poèmes

la valise 
ou dans la cage neige 
je pars ce soir 
l’étincelle pleure 
dans mon lit dans l’usine 
hurlent les chiens et les jaguars 
as-tu aussi donné ton âme 
à la pierre bracelet 
saltimbanque au crâne oblong 
mon frère monte 
je fus honnête 
sœur infini 
fini pour cette 
nuit 
cœurs des pharmacies plantes 
s’ouvrent aux lueurs sphéroïdales 
et les liqueurs de la religion 
c’est vrai 
les lions et les clowns 
instant note frère 
rien ne monte rien ne descend 
aucun mouvement latéral 
il se lève 
rien ne bouge ni l’être ni le non- 
être ni l’idée ni le prisonnier en 
chaîné ni le tramway 
il n’entend rien autre que lui 
ne comprend rien autre que les 
chaises la pierre le froid l’eau —
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.