66 
Appartement de grand luxe et de grande fantaisie, 
les fauteuils sont suspendus au plafond, comme des 
agrès de gymnastique, à différentes hauteurs, une 
poulie manœuvrée par un domestique en livrée, per 
met d’y accéder. L’Américain se rend dans son 
cabinet de travail dont le seul meuble est un énorme 
coffre-fort vide, il y serre le BIJOU acheté pour 
la Manucure ; puis il se fait monter dans le plus 
haut fauteuil et s’endort en lisant « La Vie de 
Bohème ». 
Etage au-dessus : Appartement DU CURE. — Ce 
lui-ci rentre chez lui ; grand nombre de statues de 
saint Suepice auxquelles le Curé fera ee saeut 
militaire, elles prennent alors l’apparence de la 
MANUCURE. Il déballe son paquet de parfums, 
les répand aux pieds des statues ; au dernier il 
hésite, puis l’avale d’un trait, il se met alors A taper 
furieusement sur un PUNCHING-BALL. 
Etage au-dessus : Appartement de l’Agent : des ta 
bleaux partout, des «TABLEAUX MODERNES». 
L’Agent ne rêve que PEINTURE et collection, 
comme son ami le Peintre ne rêve que romans poli 
ciers, intrigues, crimes, etc... L’Agent accroche ses 
dernières acquisitions,, le dernier tableau qu’il met en 
place représente un feu d’artifice, à ce moment CE 
TABLEAU EXPLOSE ET LE COUVRE DE 
GRAVOIS ! Le Peintre entre, il aide son ami à se 
dégager, l’Agent voudrait, pour remplacer l’œuvre
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.