chapelet aux doigts, l’Agent fait un CROQUIS 
DU CADAVRE, le Cycliste fait une réussite. 
LE CUL-DE-JATTE arrive chez le commissaire 
après une course folle, il demande à être entendu, 
il raconte LE CRIME et fait une déposition sur les 
personnes alors présentes, il produit des charges 
accablantes sur le Peintre, le Marchand de cartes 
postales, le Curé, LE Cycliste ; en effet, il peut 
affirmer avec preuves à l’appui que : 
LE CURÉ a été vu courant en caleçon au vélodrome. 
Le marchand de cartes postales a une vie double et 
interlope. 
Le Cycliste était certainement jaloux DE 
L’AMÉRICAIN. 
Le Peintre est porteur de faux papiers. 
L’AGENT DE LA SÛRETÉ a volé des tableaux 
a l j Américain. 
Le commissaire se transporte sur les lieux du 
CRIME. 
Interrogatoire, enquête sur place, les faits avancés 
par le CUL-DE-JATTE sont reconnus exacts, 
arrestation des pseudo-coupables ; LA Manucure
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.