Full text: 3(1921), décembre = No. 6 (6)

330 — 
thétique de nos poètes et musiciens actuels, un parallélisme fraternel 
avec les modes d.e penser, de sentir et d’exprimer de nos peintres. Ceci 
mériterait une explication détaillée dont je n’ai pas la place ici, et 
que j’ai tentée ailleurs. Cocteau et ses Six contredisent l’ondoyant 
debussym.e par leur musique sèche, découpée, « sans estompe », tout 
comme nos peintres issus du cubisme s’opposent à l’éphémère, au fugace 
de l’impressionnisme. Il y a donc accord et non antinomie entre les 
tendances des uns et des autres. J’irai plus loin : rarement vit-on géné 
ration plus homogène, plus unie, se serrant mieux les coudes, roidie, 
sanglée jusqu’à éclater, dans un intellectualisme dur, tendu, crispé. 
Louis Vauxchli,h9.
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.