15 
ÉTÉ EN SOURDINE 
L’été tout d’un coup sur le trottoir d’en lace 
Du côté de l’ombre le vent passe 
Nous sommes assis autour d’une voix 
Un oiseau de chaleur se pose sur ton doigt 
Tandis que les pêches se gonflent sourdement 
L’oiseau becquette les nuages 
Où les pluies silencieuses vont en voyage 
La vendange des mois et les raisins du jour
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.