— i6 — 
sur les moyens, qu’un artiste peut évi 
ter de devenir le prisonnier d’un genre 
qu’il ait ou non créé lui-même. 
Et si Ton y tient pour de bon, 
devant les aquarelles qu’expose Pi- 
cabia en novembre 1922, et dont 
la plus ancienne date de quelques 
mois, ne serait-on pas fondé à par 
ler d’harmonie ou à faire appel à telle 
autre hypothèse mystique qu’on vou 
dra? Si ces lois existaient, je pense 
qu'elles ne seraient pas propres à l’op 
tique et que nulle production n’en 
serait en tous points justiciable comme 
celle-ci. C’est qu’en effet, l’œuvre ne 
réside plus dans un assemblage plus 
ou moins heureux de couleurs, dans 
un jeu de lignes qui touche de plus 
ou de moins près la réalité. Il n’y a 
plus de ressemblance, même lointaine.
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.