FRANCIS GERARD 
Une chaumière et un cœur 
Le chemin de fer me déposa sur le quai de Paris et n’alla pas 
plus loin ; ce qui, tout de même, me flatta. Ma maîtresse, toujours 
fidèle,avait quitté pour mon retour ce coulissier hongrois qui fut 
à Deauville son voisin de chambre. « Quittez aussi, lui dis-je, 
cette brune voilette, ce jersey de soie, et jusqu’à ces petits souliers 
de daim. -- Qu’allez-vous croire là, mon ami, je ne lui ai pas 
seulement adressé la parole à ce monsieur. D’ailleurs il ne parle 
que magyar ». Cette phrase prouvait trop son mensonge. « C’est 
toi que j’aime 1 » Comment voulez-vous qu’on résiste ? 
Les journaux du matin vendent peu cher les secrets du dernier 
jour : l’assassin fut reconnu à ce qu’il chantait la chanson qu’une 
voisine entendit le matin du crime. Il avait étranglé en fermant 
les yeux celle qui se moquait quand il pleurait d’amour, et par 
nonchalance emporté aussi un collier de perles. On le met en cage. 
Je lui fais envoyer quelques fleurs. Et je vais parler de lui auprès 
de Lucienne, sa sœur pareille, qui, en guise d’entrée en matières, 
vous offre des amandes salées. 
Chez Lucienne, la sonnette préluda à toute aventure. Derrière 
la porte Léa trouva soigneusement un bel officier, c’était le 
facteur des recommandés. Contre- une lettre cinq fois fardée, 
elle attesta sur un carnet sa bonne conduite. Ce n’était pas un 
faux, puisqu’il n’y avait intention de nuire. 
Elle donna la lettre à Lucienne, mais en personne habituée 
surtout à recevoir. Lucienne la fendit comme un abricot mûr, 
abandonnant l’écorce au tapis : 
Le peliL joueur discobole 
Est entré dans la cathédrale. 
U s’est, paré, des vêtements du prêtre et des symboles 
Ivre et tendre, il a versé des larmes sur les dalles. 
Un temple, on entre nu, on s’y baigne, on y plonge 
Les cœurs en ex-voto sont des fruits que Dieu mange. 
L’ombre est parfumée des larmes répandues. 
Les trente-deux vitraux, ils sont le jeu des cartes 
A jouer te Paradis perdu.
	        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzerin, sehr geehrter Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.