Full text: Lits et ratures (4 (1922), 7)

— 18 — 
Rrose Sélavy n’est pas persuadée que la culture du moi puisse 
amener la moisissure du cul. 
Rrose Sélavy s’étonne que de la contagion des reliques soit née la 
religion catholique. 
* 
Possédé d’un amour sans frein le prêtre savoyard jette aux rocs 
son froc pour soulager ses reins. 
Devise de Rose Sélavy : 
Plus que poli pour être honnête 
Plus que poète pour être honni. 
Est-ce que Rrose Sélavy découvrira en Amérique le fleuve d’alcool 
où boivent les lamas cholériques. 
Oubliez les paraboles absurdes pour écouter de Rrose Sélavy les 
sourdes paroles. 
Epiphanie : 
Dans la nuit fade les rêves accostent à la rade pour décharger des 
fèves. 
Au paradis des diamants les carats sont des amants et la spirale 
est en cristal. 
Les pommes de Rome ont pour les pages la saveur de la rage qu’y 
imprimèrent les dents des Mores. 
Lancez les fusées, les races à faces rusées sont usées. 
Rrose Sélavy proclame que le miel de sa cervelle est la merveille 
qui aigrit le fiel du ciel. 
Aux agapes de Rrose Sélavy on mange du pâté de pape dans une 
sauce couleur d’agate. 
Apprenez que la geste célèbre de Rrose Sélavy est inscrite dans 
l’algèbre céleste. 
Aller jeter ses prières à l’église, autant aller jeter ses pierres à 
l’éclipse. 
Habitants de Sodome au feu du ciel préférez le fiel de la queue.
	        
Waiting...

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.